Category BU announcements
 

Secrétaire Générale intérimaire

À la communauté de Bishop’s,

Lors de sa réunion du mois de mars 2022, le Conseil des gouverneurs a créé un Comité ad hoc de sélection d’un.e secrétaire général.e, étant donné que le mandat du professeur Trygve Ugland prendra fin le 30 juin 2022.

Le Comité a entamé le processus d’examen de la description du poste et des compétences et qualités requises pour ce poste.

Le Comité de sélection a recommandé qu’un cabinet de recrutement soit engagé pour aider au processus de recherche.

Par conséquent, j’ai demandé à Denise Lauzière d’assumer le poste de secrétaire général à titre intérimaire à partir du 1er juillet 2022.

Denise est un membre important de l’équipe administrative de Bishop’s depuis 2013 et, dans son rôle de cheffe de cabinet, elle a participé au soutien du Conseil des gouverneurs, du Sénat et du Bishop’s Council. Au cours de cette période, elle a acquis une connaissance, une compréhension et une expérience considérables de la gouvernance bicamérale.

Veuillez-vous joindre à moi pour exprimer notre gratitude à Trygve pour ses importantes contributions en tant que secrétaire général et pour souhaiter bonne chance à Denise alors qu’elle assume ces responsabilités supplémentaires.

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et Vice-chancelier

Invasion de l’Ukraine par la Russie

À la communauté de Bishop’s, 

C’est avec choc et consternation que j’ai regardé l’invasion russe de l’Ukraine. Il est horrifiant d’assister à cet assaut contre la démocratie ainsi que l’assassinat de gens innocents. 

Je veux exprimer notre solidarité avec les membres de notre communauté d’origine ukrainienne. Je sais que des membres de notre communauté d’origine russe sont également désemparés par les actions du Kremlin.  

Je veux également exprimer notre solidarité avec nos collègues ainsi que les étudiant.e.s des universités ukrainiennes. 

Il est d’une importance vitale que nous soyons unis dans notre condamnation ainsi que pour confronter les agressions non-provoquées et injustifiables de la Russie. 

Nous espérons tous que la paix et le respect de la démocratie et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine seront restaurés urgemment. 

Je sais qu’il s’agit d’une période extrêmement difficile pour plusieurs parmi notre communauté, et j’encourage tous ceux et celles qui le souhaitent à contacter nos services de soutien. 

 

Pour les étudiant.e.s :  

Si vous souhaitez parler à quelqu’un à Bishop’s, nous offrons des services d’accompagnement gratuits et confidentiels. Veuillez contacter : studentservices@ubishops.ca ou appeler au 819-822-9695. 

Vous pouvez également prendre rendez-vous ici: 
https://www.ubishops.ca/future-current-students/student-campus-life/student-services/mental-health/ 

Si vous avez besoin d’une aide d’urgence au-delà des heures normales d’opération, veuillez prendre contact avec le service de sécurité de Bishop’s au 819-822-9711 ou en composant le poste 2711 à partir d’un téléphone sur le campus. 

Vous pouvez également contacter Info-Santé en composant le 811 ou Urgence Détresse au 819-780-2222.  

Vous pouvez également contacter le service de santé et bien-être Empower Me 24 heures sur 24, sept jours par semaine pour des services de soutien confidentiels au 1-833-628-5589.  

 

Pour les employé.e.s: 

Les employé.e.s de Bishop’s peuvent bénéficier de services de soutien gratuits et confidentiels à travers le Programme d’aide aux employé.e.s et familles fourni par Lifeworks.  

Pour joindre le service téléphonique sans frais de Lifeworks disponible 24 heures sur 24, sept jours semaine, veuillez composer: 

En anglais - 1-844-880-9142
En français -  1-844-880-9143 

Si vous préférez consulter des services disponibles en ligne, vous pouvez visiter www.workhealthlife.com   

Vous pouvez également télécharger l’application Mon PAE Lifeworks pour accéder aux services de soutien en ligne, les Premières discussions, et plusieurs autres. 

 

Sincèrement,

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et vice-chancelier

Un message du Principal Goldbloom

Cher.e.s parents et diplômé.e.s,

Des parents et diplômé.e.s m’ont écrit pour me faire part de leurs préoccupations au sujet d’allégations d’agressions sexuelles à Bishop’s et ont demandé ce que nous faisions et ferions pour faire face à la situation.

Il faut beaucoup de courage aux survivant.e.s pour partager leur vécu. Nous les écoutons attentivement et continuons à les appuyer.

Il a été très douloureux d’entendre des témoignages d’étudiant.e.s à l’effet qu’à certains moments elles et ils ne se sentent pas en sécurité sur le campus et ne se sentent pas soutenu.e.s par l’Université.

Toute forme d’agression sexuelle sur notre campus et au sein de notre communauté est inacceptable et nous travaillons à l’éradiquer.

Notre obligation morale et légale est d’assurer un environnement d’études et de travail libre de toute forme de violence ou de harcèlement.

Il ne peut en être autrement à Bishop’s que d’appliquer une politique de tolérance zéro en ce qui a trait à la violence et au harcèlement.

Nous avons la bonne fortune de compter sur notre Doyenne aux Affaires étudiantes, la Pre Stine Linden-Andersen, pour diriger les efforts de notre Université pour améliorer la manière dont nous réagissons aux agressions sexuelles à Bishop’s. La Pre Linden-Andersen est titulaire d’un doctorat en psychologie clinique et a mis en œuvre une approche proactive, centrée sur les survivant.e.s et basée sur la prévention. Au cours des cinq dernières années, elle a fait preuve d’un leadership en matière d’écoute et de principes auprès des étudiant.e.s, du corps professoral et du personnel en développant et mettant en œuvre de nouvelles mesures au sein de l’Université. Je lui suis très reconnaissant, et je lui accorde, ainsi qu’à toutes les mesures qu’elle continue à mettre de l’avant, toute ma confiance.

Toutefois, j’ai aussi entendu un message clair de la part de nos étudiant.e.s que nous devons en faire davantage, et en tant que principal de Bishop’s, j’ai la responsabilité de m’assurer que nous le ferons.

Les déclarations de soutien et les expressions de bonnes intentions sont importantes, mais ce sont les actions de notre administration et de notre communauté qui comptent le plus.

Chacun.e d’entre nous a la responsabilité d’être un.e spectateur.trice actif.ve, équipé.e et prêt.e à intervenir pour prévenir les agressions sexuelles.

En tant qu’Université, nous nous appuyons sur plusieurs stratégies pour combattre et réagir aux conséquences des actes de violence sexuelle.

D’abord nous cherchons à nous éduquer ainsi que notre communauté. Au cours des dernières années, l’Université a offert plusieurs activités éducatives portant sur les actes de violence sexuelle. C’est le cas notamment de formations sur « l’intervention active des témoins » ainsi que sur le sujet du consentement « Can I kiss you? » qui sont obligatoires pour tous les étudiant.e.s de première année au cours de leur première semaine sur le campus. Le module de formation en ligne « It takes all of us » est obligatoire tant pour les étudiant.e.s que pour les membres du corps professoral et du personnel. Il s’agit d’un programme qui vise à augmenter la sensibilisation aux actes de violence sexuelle dans le but de favoriser une culture de respect et de consentement et de créer une communauté exempte de violence sexuelle.

En second lieu, nous avons mis en place des actions tangibles pour prévenir les actes de violence sexuelle. Notre service de sécurité est formé pour réagir aux actes de violence sexuelle et assure une présence sur le campus jour et nuit sept jours par semaine. Nous continuons à travailler rigoureusement avec eux pour veiller à ce que toute personne qui dénonce des actes de violence sexuelle soit accompagnée et guidée vers les ressources qui sont à leur disposition.

Nous travaillons également en collaboration étroite avec le corps policier local pour assurer la sécurité de notre communauté. Lors des soirs de grands événements, l’équipe des Services aux étudiant.e.s ainsi que les groupes de soutien entre pairs étudiant.e.s installent des tentes de sécurité sur le campus et en dehors de celui-ci afin d’offrir des refuges immédiats aux personnes qui auraient besoin de soutien. Le programme SafeWalk, qui offre un service de raccompagnement piétonnier sur le campus et dans les environs, ainsi que l’ajout d’éclairage au long de la piste cyclable, font également partie de la panoplie de mesures de prévention des violences sexuelles.

Troisièmement, nous soutenons les survivant.e.s. La Coordonnatrice à la réponse aux agressions sexuelles à temps plein travaille de concert avec les autres conseiller.ère.s pour offrir du soutien. L’Université compte également sur des processus pour soutenir les survivant.e.s de violence sexuelle pour dénoncer ces actes criminels dans un environnement sécuritaire conçu pour protéger le droit à la vie privée des survivant.e.s.

Il y a trois niveaux de dénonciation d’actes de violence sexuelle :

  1. Une divulgation confidentielle, qui peut résulter en une application immédiate d’accommodements allant du soutien académique à des interdictions de contact ou de suspension temporaire de la présence de présumé agresseur sur le campus;
  2. Un processus de plainte formelle afin de réclamer une enquête, pouvant résulter en des sanctions allant jusqu’à l’expulsion de l’agresseur;
  3. Une plainte à la police qui peut résulter en des procédures criminelles.

Nous informons les survivant.e.s de leurs options et nous les accompagnons et soutenons quelle que soit la voie choisie.

Nous avons organisé deux assemblées publiques pour discuter d’actions concrètes et de propositions pour améliorer les politiques en place. La première s’est tenue mardi le 9 novembre et la deuxième s’est tenue mercredi le 24 novembre. De plus, un groupe d’étudiant.e.s a exprimé ses préoccupations au Conseil des gouverneurs. Leur présentation au Conseil a été suivie d’une rencontre entre ces étudiant.e.s, la direction du Comité sur la culture sexuelle, le président du Conseil des représentants étudiants, la doyenne aux Affaires étudiantes et moi-même.

Plusieurs actions tangibles ont été mises en œuvre à la suite de ces rencontres :

  1. Une enquêtrice indépendante a été nommée afin de récolter de l’information à propos des messages sur le pont afin de déterminer de quelle manière ils avaient été traités;
  2. Le Conseil des gouverneurs a mis en place un Comité composé de membres du Conseil, d’étudiant.e.s, de professeur.e.s et du personnel afin de recommander des révisions en ce qui a trait :
    1. Au rapport de l’enquêtrice indépendante;
    2. À nos politiques, pratiques et procédures visant à prévenir les actes de violence sexuelle; et
    3. À nos politiques, pratiques et procédures de réception de divulgations d’actes de violence sexuelle, de soutien pour les survivant.e.s ainsi que les sanctions envers les agresseurs.

Le comité du Conseil, qui sera présidé par la Vice-présidente du Conseil, Cathy McLean ’82, fera rapport au Conseil à chacune de ses rencontres, et son rapport final sera partagé avec la communauté.

  1. Des révisions à notre Politique de prévention des violences sexuelles, qui ont été développées au cours de la dernière année, seront soumise au Conseil pour approbation en décembre.

Nous continuerons d’informer la communauté à propos de la manière dont nous œuvrons à éradiquer les agressions sexuelles de manière proactive et transparente.

Notre travail nécessitera le leadership déterminé de l’administration de l’université, ainsi que de son corps professoral, de son personnel et de ses étudiant.e.s.

Je suis convaincu que nous sommes capables de faire de Bishop’s un endroit plus sûr si nous travaillons ensemble dans un esprit d’urgence, de détermination et de respect.

Sincèrement,

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et vice-chancelier

Agression sexuelle sur notre campus

Chère communauté de Bishop’s,

Il est angoissant d’apprendre que des étudiant.e.s de Bishop’s ne se sentent pas en sécurité sur le campus et ne se sentent pas soutenu.e.s par l’Université.

Toute forme d’agression sexuelle sur notre campus et dans notre communauté est inacceptable et nous devons travailler afin de l’éradiquer. Il doit avoir une tolérance zéro pour la violence et le harcèlement à Bishop’s.

Il a fallu beaucoup de courage à chaque survivant.e pour partager son histoire. Nous sommes à l’écoute et nous continuerons à vous soutenir.

Notre obligation légale et morale est d’assurer un environnement d’étude et de travail exempt de toute forme de violence ou de harcèlement.

Sous le leadership centré sur les survivant.e.s de notre doyenne des affaires étudiantes, Madame Stine Linden-Andersen, et grâce à l’engagement déterminé des étudiant.e.s, du corps professoral et du personnel, l’Université a mis en place plusieurs mesures pour lutter contre les agressions sexuelles à Bishop’s.

Cependant, j’ai entendu le message clair de nos étudiant.e.s qui m’ont dit que nous devions en faire plus, et en tant que principal, je suis responsable de veiller à ce que nous le fassions.

Les déclarations de soutien et les expressions de bonnes intentions sont importantes, mais ce sont les actions de notre administration et de notre communauté qui comptent le plus.

Chacun d’entre nous a la responsabilité d’être un.e spectateur.rice actif.ve équipé.e et prêt à intervenir pour prévenir les agressions sexuelles, et nous soutiendrons tous ceux.elles qui le font.

Nous nous engageons à fournir un soutien à toute personne qui fait une divulgation et à mener une enquête approfondie sur chaque plainte de violence sexuelle qui nous est adressée.

Nous soutiendrons toujours les survivant.e.s dans leur cheminement vers la justice.

Les survivant.e.s peuvent contacter la doyenne des affaires étudiantes, la coordonnatrice de la réponse aux agressions sexuelles, Dominique Pelletier, ou la ressource avec laquelle elles et ils sont le plus à l’aise. Pour s’assurer que la procédure sera respectée, veuillez consulter les ressources et les voies offertes par le Bureau de la doyenne des affaires étudiantes et sur notre site Web : https://www.ubishops.ca/future-current-students/student-campus-life/student-services/health-wellness/sexual-assault/. Ces ressources seront continuellement mises à jour au fur et à mesure que nous répondrons aux besoins de notre communauté.

Tel que promis, Me Danielle Gauthier, membre sénior du Barreau du Québec, diplômée de l’Université Bishop’s et en droit de l’Université de Sherbrooke (LL.L.) et de l’Université Harvard (LL.M), a été engagée comme enquêtrice externe indépendante sur les déclarations sur le pont des survivant.e.s. Un.e survivant.e ou toute personne qui souhaite partager des informations sur ces déclarations peut contacter Me Gauthier en toute confidentialité par courriel à daniellegauthier@lavery.ca.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance aux jeunes femmes qui sont venues à la réunion du Conseil des gouverneurs de vendredi dernier pour avoir courageusement raconté leur histoire et exprimé leur engagement à identifier et à mettre en œuvre les changements nécessaires. Stine et moi les rencontrerons, ainsi que les membres du comité sur la culture sexuelle, plus tard dans la semaine.

Stine et moi tiendrons la prochaine réunion publique le mercredi 24 novembre à la salle Cleghorn et sur Teams à 11 h 30.

Il y a beaucoup à faire, et nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éliminer la violence et le harcèlement sexuels sur le campus.

Je suis convaincu que si nous travaillons ensemble avec urgence, courage et respect, nous apporterons les changements nécessaires pour que Bishop’s soit une communauté sécuritaire pour tous.

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et vice-chancelier

Vandalisme archéologique

Cher.e.s membres de la communauté de Bishop’s,

J’ai le regret de vous informer qu’un acte de vandalisme archéologique a eu lieu sur un site du campus important pour la Nation abénakise.

Nous ne savons pas qui en est responsable, mais nous avons été informés que des actes similaires se sont produits récemment ailleurs dans la province.

L’Université Bishop’s n’autorisera aucune fouille archéologique sur sa propriété sans le consentement éclairé de la Nation Abénakise.

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les représentant.e.s du Bureau du Ndakina du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki et du gouvernement du Québec pour assurer la protection du site. Le Bureau du Ndakina a publié un communiqué de presse au sujet de cette découverte.

Le vandalisme, les fouilles non autorisées et le changement climatique profanent et détruisent les sites autochtones et nous espérons que ce triste événement nous rappelle à tous et à toutes les responsabilités que nous avons envers cette terre sur laquelle nous nous réunissons.

Réfléchissons aux paroles du chef d’Odanak, M. Rick O’Bomsawin : « Notre lien avec nos ancêtres est un élément essentiel du processus de guérison et de réconciliation entre nos nations. Nous espérons que cela nous aidera à réaliser que nous avons encore beaucoup de travail à faire ».

Nous avons demandé aux membres de notre équipe de sécurité d’être sur le qui-vive et nous vous demandons de les informer si vous voyez quelqu’un faire des fouilles que vous jugez suspectes.

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et vice-chancelier

Réponse aux messages des survivants inscrits sur le pont

Cher.e.s membres de la communauté de Bishop’s,

J’ai écouté les fortes réactions aux récentes déclarations publiques concernant les survivant.e.s d’actes de violence sexuelle au sein de notre communauté. Je comprends et partage la colère à l’encontre des violences sexuelles sous toutes leurs formes, que ce soit au sein de notre communauté du campus ou tout autre contexte d’une société juste.

En tant qu’institution, nous œuvrons à éduquer et prévenir ces actes terribles et de mettre de l’avant une culture au sein de laquelle nous croyons et appuyons les survivant.e.s. Nous avons mis en place des processus pour que les survivant.e.s d’actes de violence sexuelle puissent dénoncer ces actes illégaux dans un environnement sécuritaire conçu pour protéger leur vie privée que nous travaillons constamment à  améliorer. Nous cherchons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour offrir les ressources de soutien adéquates à toutes les survivant.e.s d’agressions sexuelles. C’est pourquoi nous prendrons une mesure additionnelle en lançant une enquête indépendante externe à propos des déclarations de la semaine dernière.

Nous encourageons la ou le survivant.e qui a rédigé le message sur le pont à communiquer avec l’enquêteur.trice pour lui fournir tous les faits et l’information nécessaire en vue d’obtenir la justice voulue et méritée.

Je sais que plusieurs voix en colère s’élèvent dans la communauté, et j’aurai l’occasion de répondre à vos questions lors de l’Assemblée publique demain à 15 h. Nous tiendrons plutôt cette assemblée au Gait afin que davantage de personnes puissent participer. Vous pourrez également y prendre part en ligne en suivant le lien suivant.

Comme vous le savez, nous offrons des formations sur le consentement ainsi que sur l’intervention des témoins qui sont obligatoires pour tous les nouveaux.elles étudiant.e.s, ainsi que des formations obligatoires annuelles pour tous les membres du corps professoral et du personnel. La formation en ligne It takes All of Us est disponible pour toutes et tous sur Moodle. Les services de sécurité sont opérationnels 24/7 et formés sur la réponse aux cas de violence sexuelle. Lors d’événement très achalandés, les équipes de service de soutien étudiant et les groupes de soutien des pairs dressent des tentes sur le campus et à l’extérieur de celui-ci afin d’offrir des lieux-refuges sûrs et immédiats en cas de besoin. Nous avons encore  beaucoup de travail à faire pour éliminer la violence sexuelle et la culture du viol dans notre communauté, et il me tarde d’entendre vos idées et propositions.

La lutte contre les violences sexuelles requiert notre participation à tous,

Stine Linden-Andersen
Doyenne des affaires étudiantes

Réponse aux survivants de violences sexuelles

Chers membres de la communauté de Bishop’s

J’écris en réponse aux récentes déclarations publiques concernant les victimes d’agressions sexuelles au sein de notre communauté. Depuis mon entrée en poste en tant que Doyenne aux Affaires étudiantes, je me suis consacrée dans la lutte aux agressions sexuelles au sein de notre communauté.

Le principe qui nous anime est que nous soutiendrons et accompagnerons toujours les victimes de violences sexuelles dans leur quête de justice.

Le Comité de la culture sexuelle à l’Université Bishop’s a organisé une veillée silencieuse ce soir à compter de 19h près des inscriptions du pont. Je vous encourage à prendre part à cet événement important. J’encourage également les professeurs à en tenir compte pour justifier l’absence de certains de leurs étudiants aux cours du soir pour prendre part à la veillée.

Nous encourageons fortement toutes les victimes d’actes de violence sexuelle à se prévaloir de l’aide de notre Coordonnatrice au suivi des agressions sexuelles (CSAS), Dominique Pelletier, qui est une travailleuse sociale clinicienne. Elle est disponible pour accompagner et soutenir les victimes à travers chacune des étapes des procédures de déclaration et de dénonciation d’agressions sexuelles.

En plus des ressources disponibles sur le campus, les victimes peuvent aussi choisir d’approcher d’autres ressources pour dénoncer les actes de violence sexuelle, tels que le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS Estrie), le Lennoxville Women’s Centre, MomentHom – Centre d’entraide pour hommes de l’Estrie, ainsi que le Service de police de Sherbrooke.

Nos services de soutien pour les victimes d’actes de violence sexuelle sont confidentiels, et nous respectons les préférences des victimes à chaque étape du processus, y compris pour mettre en place les accommodements nécessaires.

Il reste encore beaucoup à faire pour éliminer la violence sexuelle dans notre société et à l’Université Bishop’s. Nous devons œuvrer ensemble pour éliminer les actes de violence sexuelle. Nous avons institué des formations obligatoires en matière de consentement sexuel dans le cadre des activités de la Semaine d’orientation afin d’informer notre communauté que la violence sexuelle n’est pas tolérée. Nous offrons aussi des formations pour les témoins d’actes de violence sexuelle afin de permettre à tous les membres de notre communauté d’agir pour prévenir les actes de violence sexuelle dont ils pourraient être témoins. Nous avons d’autres initiatives en développement, comme une révision de la politique contre la violence sexuelle de l’université, ainsi que d’élargir encore davantage la portée des formations sur le consentement et les témoins d’actes de violence sexuelle.

J’accueillerai toutes les idées de la part des personnes qui souhaitent contribuer à améliorer cet aspect crucial de la vie sur le campus et l’assemblée publique de la semaine prochaine sera une occasion appréciée d’entendre ce que la communauté a à dire sur ces enjeux. Si vous ne vous sentez pas à l’aise d’assister en personne, un lien vers une retransmission en ligne sera rendu disponible avant l’assemblée.

Nous sommes présents pour toute victime qui désire rapporter ou dénoncer des actes de violence sexuelle, vous pouvez le faire auprès des conseillers aux résidences, du chapelain, du groupe de soutien de pairs BUnited, auprès des membres du Comité étudiant sur la culture sexuelle, L’Aide étudiante aux agressions sexuelles. Je m’attends à ce que toute déclaration de victime soit accueillie avec compassion et empathie, et que nous accompagnerons les victimes peu importe le chemin choisi.

Nous ferons toujours de la sécurité de nos étudiants, sur notre campus et au-delà, notre priorité absolue, et nous devons compter sur chacun d’entre nous pour lutter contre la violence sexuelle.

Sincèrement,

Stine Linden-Andersen, Ph.D.
Chair of Bishop’s University COVID-19 Task Force
Dean of Student Affairs
Associate Professor of Psychology
Clinical Psychologist
819 822-9600 poste 2256

L’Université Bishop’s plantera 10 500 arbres dans le cadre de son Plan de Développement durable 2020-2024

En cette Semaine nationale de l’arbre et des forêts, l’Université Bishop’s amorce la première phase du projet de plantation de 10 500 arbres sur l’ensemble du campus dans le cadre du Plan de Développement durable 2020-2024 de l’Université.

Sous la supervision de la nouvelle conseillère en développement durable pour l’Université, une équipe d’étudiants bénévoles du Club environnemental et des Programmes en agriculture et systèmes alimentaires durables (ASAD) a entamé le processus de mise-en-terre des premiers 500 arbres aujourd’hui à proximité du Marais Peter-Curry, l’une des neuf zones de plantation identifiées sur le campus.

Michael Goldbloom, Principal et Vice-chancelier de l’Université Bishop’s, et Hugh Scott, Président du Comité de travail sur l’entretien des arbres et la biodiversité, ont abordé les objectifs du projet et présenté le contexte historique de la plus grande initiative de plantation d’arbres à Bishop’s, dont le coût est partagé par Arbres Canada et la Fondation de l’Université Bishop’s.

Arbres Canada fournit 60 % (31 500 $) du budget du projet et la Fondation de l’Université Bishop’s les 40 % restants (21 000 $).

Le principal Michael Goldbloom a déclaré : « La durabilité environnementale est un objectif clé du cadre stratégique de l’Université et du plan directeur du campus. Les 10 500 arbres qui seront plantés nous aideront à garantir que notre campus restera un havre pour la faune et un paradis pour les loisirs tout en contribuant à la durabilité de notre planète. »

En partenariat avec Arbres Canada, l’Université Bishop’s prévoit reboiser des sections auparavant luxuriantes du campus d’ici la fin de l’automne 2021 dans le cadre de son engagement à atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

L’arboriculteur et consultant Vincent Lemonde de l’entreprise Le monde des arbres a travaillé en étroite collaboration avec le Comité de travail sur l’entretien des arbres et la biodiversité pour identifier les zones de plantation ainsi que les espèces d’arbres pour le projet.  Six essences indigènes ont été sélectionnées conformément aux objectifs de développement durable de l’Université : Bouleau jaune (Betula alleghaniensis), Chêne à gros fruits (Quercus macrocarpa), Pin blanc (Picea glauca), Érable rouge (Acer rubrum), Tamarack (Larix laricina) et Sapin baumier (Abies balsamea).

Le programme de plantation d’arbres est une manifestation de l’engagement de Bishop’s à opérer dans un souci écologique et de responsabilité sociale en devenant neutre en carbone d’ici 2030, comme indiqué dans la politique de développement durable de l’Université.

L’Université Bishop’s est située sur un campus unique de 550 acres qui présente de nombreux habitats naturels à couper le souffle. L’Université s’engage à assurer la durabilité des terres et des écosystèmes Abénakis traditionnels sous sa gestion actuelle, qui peuvent être mises à rude épreuve par des causes naturelles telles que les inondations des rivières et les activités humaines à proximité telles que l’agriculture, les transports et d’autres utilisations.

Le projet de plantation d’arbres profitera à la fois à la communauté du campus et à la communauté locale, contribuant à la durabilité de notre écosystème grâce à la séquestration du carbone pour aider à réduire l’impact des émissions de gaz à effet de serre;  rétention et absorption d’eau pour aider à atténuer les risques d’inondation récurrents sur le site ; la restauration du couvert forestier fragmenté pour permettre une circulation plus sûre de la faune ; et la remise en état de l’habitat forestier auparavant perdu à cause de l’activité humaine.

Tree Planting Group

Collation des grades de l’Université Bishop’s: la cohorte de 2021 lance les célébrations le 29 août

Le dimanche 29 août 2021, à midi (12 h HAE), le Chancelier Daniel Fournier présidera la 193ème collation des grades débutant par une cérémonie virtuelle au cours de laquelle des diplômes seront décernés à 810 étudiant.e.s finissant.e.s.

La cérémonie virtuelle comprendra plusieurs des éléments d’une collation des grades traditionnelle, avec l’appel de chaque diplômé.e ainsi que les discours d’adieu de la part des étudiantes majores de promotion Sally Cunningham ’21 et Sabrina-Binta Koné ’21, et des allocutions du chancelier, de la présidente du Bishop’s Council, Yolande James et de moi-même.

Les diplômé.e.s et leur famille sont chaleureusement invités à cet événement en ligne afin de célébrer les accomplissements individuels et collectifs de la cohorte de 2021 et de réfléchir aux défis uniques que chacun et chacune a dû relever cette année. Nous vous encourageons à prendre part à cette occasion d’importance peu importe d’où vous vous trouvez. (Nous sommes impatients de voir les photos des célébrations de remise de diplômes dans le monde entier).

La cérémonie virtuelle sera diffusée en direct sur le site Web de l’Université ainsi que ses plateformes de médias sociaux à compter du dimanche 29 août à midi (12 h HAE). La fin de la cérémonie est prévue vers 14 h. Vous pourrez regarder la cérémonie en suivant l’un des liens ci-dessous :

La cérémonie virtuelle comprendra plusieurs éléments – tels que la joie, l’humour, la camaraderie et l’inspiration – qui en feront un véritable événement de Bishop’s. Je vous encourage à rester à l’écoute jusqu’à la toute fin, car elle terminera à la façon unique de Bishop’s.

Si vous n’êtes pas en mesure de regarder le 29 août, ou encore si vous voulez revoir la cérémonie, la vidéo sera publiée sur le site Web de Bishop’s et accessible via des liens diffusés sur les médias sociaux par la suite.

Nous avons annoncé en juin, que nous tiendrons une collation des grades la classe de 2021 en deux parties pour honorer ses accomplissements, dont la première partie consiste en cette cérémonie virtuelle le 29 août. La poursuite de la collation des grades en juin 2022 comprendra un événement traditionnel en personne avec une cérémonie formelle et les tenues d’apparat académiques au cours de laquelle chaque étudiant présent traversera la scène pour être reconnu par le Chancelier, le Principal, collègues de classe, professeurs, famille et amis.

Nous avons hâte de célébrer cette collation des grades avec vous.

Be safe
Be resilient
BU

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et Vice-Chancelier

Mise-à-jour pour la collation des grades

Chers membres de la classe de 2021,

Nous espérons que vous êtes en bonne santé, en sécurité et de bonne humeur.

Comme vous le savez, lorsque nous avons décidé de reporter votre collation des grades de juin 2021, nous espérions organiser un événement sur le campus en août, et nous nous étions engagés à vous faire part de nos projets avant le 1er juillet.

Malheureusement, il semble maintenant que nous ne serons pas en mesure d’organiser une cérémonie en personne en août 2021.

Bien que les directives de santé publique aient été quelque peu assouplies ces dernières semaines, les règles actuelles dans les Cantons de l’Est limiteraient sévèrement le nombre de personnes pouvant être accueillies dans le Denver Gym. (Par exemple, le public devrait être divisé en sections indépendantes de 250 personnes au maximum, chacune d’entre elles devant disposer d’entrées, de sorties et d’installations sanitaires distinctes. Les diplômé.e.s et invité.e.s qui ne résident pas à la même adresse devraient s’asseoir à au moins 1,5 mètre les uns des autres et les diplômé.e.s devraient être masqués lorsqu’ils traversent la scène).

De plus, il est probable que de nombreux diplômé.e.s et leurs familles ne pourront ou ne voudront pas se rendre à Lennoxville au mois d’août et que les célébrations qui ont lieu normalement en même temps que la collation des grades seront également réduites.

Il est possible que les règles soient encore assouplies d’ici la fin de l’été, mais il est également possible que la propagation de la variante Delta entraîne de nouvelles restrictions.

Pour ces raisons, et sur la recommandation des autorités de santé publique du Québec, nous avons décidé d’organiser une cérémonie de remise des diplômes en deux parties, qui débutera par une cérémonie virtuelle le samedi 28 août 2021 et se terminera par des cérémonies en personne pour les promotions 2020, 2021 et 2022, du vendredi 3 juin au dimanche 5 juin 2022.

L’horaire de la Collation des grades sera le suivant :

  • Samedi 28 août 2021, de 12 h à 13 h 30 EDT : cérémonie virtuelle pour la classe de 2021
  • Vendredi 3 juin 2022 : cérémonie de remise des diplômes en personne pour la classe de 2020
  • Samedi 4 juin 2022 : cérémonie de remise des diplômes en personne pour la classe de 2021
  • Dimanche 5 juin 2022 : cérémonie de remise des diplômes en personne pour la classe de 2022

La cérémonie virtuelle comprendra certains des éléments d’une cérémonie de remise des diplômes traditionnelle, avec la reconnaissance de chaque diplômé.e et les discours des deux étudiant.e.s majors de promotion, du Chancelier et du Principal.

Nous avons l’intention de faire de la cérémonie de collation des grades en personne, qui aura lieu du 3 au 5 juin 2022, l’une des plus grandes célébrations de l’histoire de Bishop’s.

Votre collation des grades du printemps prochain comprendra un événement traditionnel en personne avec une cérémonie officielle en tenue académique au cours de laquelle chaque étudiant.e présent traversera la scène pour être reconnu par le Chancelier, le Principal, ses camarades de classe, ses professeurs, sa famille et ses amis. Nous décernerons des diplômes honorifiques et rendrons hommage à un professeur émérite, à un lauréat du prix d’enseignement Turner, à un.e ancien.ne de l’année et aux lauréats des principaux prix décernés aux étudiant.e.s.

La cérémonie officielle en est la pièce maîtresse, mais la collation des grades de Bishop’s comporte de nombreux autres aspects importants. En organisant les cérémonies en personne en juin prochain, nous voulons vous donner l’occasion de célébrer avec vos amis et votre famille, ainsi qu’avec le corps professoral, les bibliothécaires et le personnel qui vous ont soutenu pendant votre séjour à Bishop’s.

Dans cette optique, nous organiserons deux Dîners du chancelier des diplômé.e.s, l’un pour les classes 2020 et 2021 le vendredi 3 juin, et l’autre pour la classe de 2022 le samedi 4 juin.

Nous organiserons également d’autres événements au cours desquels les classes de 2020, 2021 et 2022 pourront se réunir et célébrer ensemble.

Il y a de nombreux éléments à régler pour les deux parties de la Collation des grades et les détails des cérémonies de juin prochain devront peut-être être modifiés lorsque nous saurons combien de membres des Classes 2020 et 2021 seront présents.

Nous espérons que vous comprendrez pourquoi nous avons décidé de procéder de cette manière et nous avons hâte de célébrer votre Collation des grades avec vous.

Veuillez inscrire les dates du 28 août 2021 et de juin 2022 dans votre calendrier.

Nous vous adressons à tous nos meilleurs vœux.

Be healthy
Be resilient
BU

Daniel Fournier
Chancelier

Michael Goldbloom, C.M.
Principal et vice-chancelier