Category BU news
 

UBERGaiter sillonne les eaux des lacs de la région – Un projet de recherche par drone aquatique de l’Université Bishop’s

Le Groupe de recherche de premier cycle en sciences de la Terre de l’Université Bishop’s (Undergraduate Bishop’s Earth Research Group – UBERG) a lancé un outil innovateur pour cartographier et déterminer la prévalence d’espèces de plantes aquatiques invasives dans les lacs Brompton et Lovering dans les Cantons-de-l’Est. UBERGaiter est un drone aquatique développé et construit par des étudiants de Bishop’s sous la supervision de Bruno Courtemanche, du Département d’Environnement et Géographie de l’Université Bishop’s.

« La conception d’UBERGaiter a été un projet stimulant et concret pour les étudiants impliqués au sein de l’équipe d’UBERG, et le moment est venu de voir si tous nos efforts seront couronnés de succès, » explique M. Courtemanche. « Si nous réussissons, nous serons en bien meilleure position pour comprendre où l’on retrouve des espèces de plantes invasives dans les lacs que nous examinerons, et nous espérons que ces connaissances soient utiles aux divers intervenants impliqués dans la préservation de ces écosystèmes. »

À compter du 4 juin 2019, les nageurs, plaisanciers et riverains des lacs Brompton et Lovering remarqueront peut-être un nouveau bâtiment sillonnant sans relâche les eaux du lac. L’UBERGaiter est un drone aquatique à propulsion électrique. Sa navigation est assurée par un logiciel développé par des étudiants. Son objectif : cartographier le fond de lacs à l’aide d’une caméra alimentant un algorithme de reconnaissance permettant d’identifier les différentes espèces de plantes aquatiques.

Au sein de l’UBERG, les étudiants de Bishop’s ont l’occasion de s’impliquer directement dans des projets de recherche stimulants dès le premier cycle; de telles occasions d’apprentissage expérientiel reflètent l’engagement de Bishop’s envers l’excellence académique.

Le projet UBERGaiter illustre également l’engagement actif de Bishop’s au sein de la communauté des Cantons-de-l’Est par le biais de la mobilisation des connaissances. En développant le drone UBERGaiter pour aider à cartographier la présence d’espèces de plantes aquatiques invasives, l’Université Bishop’s offrira à des groupes environnementaux locaux tels que le RAPPEL et les associations de riverains de l’information-clé en vue de développer des plans d’action visant à préserver des écosystèmes à risque.

L’équipe d’UBERG tient à remercie l’entreprise Kenny U-Pull de Sherbrooke, qui a fourni gracieusement les batteries qui alimentent l’UBERGaiter.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

Lancement du drone aquatique UBERGaiter

À compter du 4 juin 2019, les nageurs, plaisanciers et riverains de lacs des Cantons-de-l’Est remarqueront peut-être un nouveau bâtiment sillonnant les eaux sans relâche. L’UBERGaiter est un drone aquatique alimenté par batterie et gouverné par un algorithme ainsi qu’un logiciel développé par des étudiants afin de se guider pour établir une cartographie du fond de ces lacs à l’aide d’une caméra réglée pour identifier les espèces de plantes aquatiques.

Le lancement inaugural de l’UBERGaiter se tiendra le mardi 4 juin 2019, sur le lac Brompton. Les médias sont invités à couvrir l’événement.

QUOI :  Lancement du drone aquatique UBERGaiter

OÙ :
Plage MacKenzie, Lac Brompton
842 Rte. 222, St-Denis-de-Brompton

QUAND :
Mardi, 4 juin 2019
10h30

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

Présentation du plan préliminaire de Ferme éducative du campus – Nouveau programme en Agriculture durable et systèmes alimentaires

Sherbrooke, le 28 mai 2019 – Les membres de la communauté et les médias sont invités à assister à une séance d’information publique à propos du Plan préliminaire de Ferme éducative du campus du nouveau programme d’Agriculture durable et systèmes alimentaires, en compagnie du Pr Darren Bardati (Directeur, Département d’Environnement et Géographie), de la Pre Jane Morrison (boursière postdoctorale, Départment d’Environnement et Géographie) et de Jonathan Pineault (Président, Écomestible agriculteurs paysagistes).

Le Département d’Environnement et Géographie de l’Université Bishop’s offre désormais une nouvelle spécialisation en Agriculture durable et systèmes alimentaires (ADSA), menant à une Mineure en ADSA, à un Certificat de 30 crédits en ADSA, ou à un Certificat en design de permaculture de six crédits. Le projet de Ferme éducative du campus fait partie des plans de Bishop’s en vue de développer un programme de Majeure en ADSA à part entière.

La séance d’information publique se tiendra à l’Agora McConnell de la Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives, le 30 mai à 14h.

QUI :

Pr Darren Bardati
Directeur
Département d’Environnement et Géographie

Pre Jane Morrison
Boursière postdoctorale
Département d’Environnement et Géographie

Jonathan Pineault
Président
Écomestible agriculteurs paysagistes

QUOI :
Séance d’information publique
Projet de Ferme éducative du campus

OÙ :
Agora McConnell
Bibliothèque et Carrefour des ressources éducatives
Université Bishop’s
2600 rue College
Sherbrooke, QC

QUAND :
Jeudi 30 mai 2019
14h

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

L’Université Bishop’s célèbre le succès de la classe de ’19 – Colm Feore, Kim Thúy, Christiane Germain et Claude Belleau honorés

Le 8 juin le Chancelier de l’Université Bishop’s Brian Levitt O.C. présidera la 191ème cérémonie de Convocation, au cours de laquelle il décernera leurs grades à 583 diplômés de la classe de ’19, sur un total de 667 nouveaux diplômés au total pour cette année.

La Convocation est l’occasion de reconnaître des accomplissements extraordinaires en décernant des Doctorats en Droit Civil (D.C.L.) Honoris Causa à des individus de mérite – qui comprennent cette année l’acteur Colm Feore, O.C., l’auteure Kim Thúy, La Co-Présidente de Groupe Germain Hôtels Christiane Germain, C.Q., ainsi que le diplômé de Bishop’s ’85 et Directeur général d’Estrie Aide Claude Belleau. La cérémonie soulignera également la contribution des récipiendaires de prix d’excellence académique et d’engagement communautaire.

Deux cérémonies de Convocation se tiendront le 8 juin 2019 à compter de 10h et 15h. Pour plus de détails, veuillez consulter l’horaire de la cérémonie de convocation. Les finissants Molly Sweeney et Tyler Smith ont été sélectionnés pour prononcer les discours d’adieux.

« La Convocation marque un jalon important pour tous les diplômés de Bishop’s, un événement mémorable dans une vie pour des étudiants qui ont été le cœur de notre communauté ces dernières années, » remarque le Chancelier de l’Université Bishop’s Brian Levitt O.C. « Ils sont maintenant prêts à faire face aux nouveaux défis qui les attendent, et nous sommes confiants qu’ils sont bien préparés à le faire. »

« Bien que tous les diplômés de Bishop’s méritent notre estime et nos félicitations pour avoir complété avec succès les exigences de leurs programmes respectifs, la Convocation est aussi l’occasion de célébrer ceux qui se sont surpassés au-delà de leur devoir, et donné le meilleur d’eux-mêmes à notre communauté, tels que nos Docteurs honorifiques et les récipiendaires de prix, » indique le Principal et Vice-Chancelier de l’Université Bishop’s Michael Goldbloom C.M.

À PROPOS DES DOCTEURS HONORIS CAUSA

Colm Feore O.C.

Colm Feore a à son actif une longue et prolifique carrière d’acteur, sur scène et à l’écran. Formé à l’École Nationale de Théâtre à Montréal, M. Feore s’est joint à la Stratford Festival Company en 1981. Au cours de nombreuses saisons au Festival, il a joué presque tous les premiers rôles de Shakespeare, de Roméo au Roi Lear, le Don Juan de Molière, Cyrano de Bergerac de Rostand ainsi que nombreux autres rôles. À l’écran, M. Feore a joué aussi bien dans des superproductions que des productions indépendantes intimistes et des séries télévisées primées. Il est à l’aise aussi bien au sein de THOR, Trudeau, 32 films brefs sur Glenn Gould, Les chroniques de Riddick, Le violon rouge. Il est aussi connu pour la série 24 heures chrono, Les Borgia, House of Cards, The Umbrella Academy et Bon Cop, Bad Cop.

M. Feore est membre du conseil d’administration de Reel Canada, une organisation à but non-lucratif consacrée à la célébration du Canada par le cinéma. Les buts principaux de Reel Canada sont de fournir des films canadiens aux écoles, initier les néo-canadiens à la culture canadienne et célébrer notre créativité à travers la Journée du cinéma canadien, un des plus grand festivals de cinéma du monde. M. Feore est également un consultant créatif du Conseil consultatif de Shakespearience, un programme qui se sert des œuvres de Shakespeare lors d’activités activités à l’intérieur et à l’extérieur des salles de cours d’une manière vivante et accessible afin d’inciter les jeunes à développer leurs habiletés en communication et augmenter leur confiance en soi.

M. Feore est Officier de l’Ordre du Canada, Lauréat du Prix du Gouverneur-Général pour les arts du spectacle et pour l’œuvre d’une vie en arts de la scène, ainsi que récipiendaire des Médailles de Jubilé d’Or et de Diamant de la Reine. Il a remporté de nombreux prix destinés aux acteurs, notamment les prix Jutra, SAG, Gémeaux ainsi que le Prix Gascon-Thomas de l’École nationale de théâtre, et le Prix Earle-Grey de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Il s’est vu décerner des doctorats honorifiques par l’Université de Windsor et l’Université Wilfrid Laurier.

Kim Thúy

Née à Saïgon en 1968, Kim Thúy a quitté le Viêt Nam avec les boat people à l’âge de dix ans et s’est installée avec sa famille au Québec. Diplômée en traduction et en droit, l’auteure a travaillé comme couturière, interprète, avocate, propriétaire de restaurant et chroniqueuse culinaire pour la radio et la télévision. Elle vit à Montréal et se consacre à l’écriture.

Son premier livre, Ru, publié en 2009 chez Libre Expression, connaît un succès fulgurant dès sa sortie. Best-seller au Québec et en France et traduit dans plus de vingt-cinq langues, Ru a aussi remporté de nombreux prix littéraires, dont le prestigieux prix du Gouverneur général du Canada 2010, le grand prix RTL-Lire 2010 du Salon du livre de Paris, le prix italien Premio Mondello per la Multiculturalità 2011, le Prix du grand public du Salon du livre de Montréal en 2010 et le Grand Prix littéraire Archambault 2011.

Ru a également été finaliste au Prix des cinq continents de la francophonie en 2010 et au prestigieux prix Giller 2012, qui récompense le meilleur livre canadien. L’édition anglaise a remporté le combat des livres organisé par Canada Reads et a été déclaré « le » livre à lire au Canada en 2015. Elle est aussi l’auteur de À toi, Mãn, et Vi.

Kim Thúy a également écrit un livre de recettes Le secret des Vietnamiennes et est co-auteur d’un guide L’Autisme expliqué aux non-autistes.

Kim Thúy est chevalière de l’Ordre national du Québec et récipiendaire de la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale du Québec. Elle a reçu en 2017 un doctorat honorifique de l’Université Concordia pour avoir prêté sa voix éloquente à l’expérience des réfugiés.

L’organisme Ensemble pour le respect de la diversité a remis à Kim Thúy, en 2013, le Prix de la tolérance Paul-Gérin-Lajoie et en septembre 2018 la Fondation Y des femmes de Montréal lui a décerné le Prix Femmes de mérite.

Christiane Germain, C.M., C.Q.

Christiane Germain est cofondatrice et coprésidente de Germain Hôtels, une entreprise familiale qui compte actuellement 18 établissements dans sept provinces canadiennes.

Issue d’une famille d’entrepreneurs de la ville de Québec, Christiane Germain était d’abord destinée à marcher sur les traces de ses parents dans le domaine de la restauration. Diplômée de Humber College en hôtellerie, Christiane Germain et son frère Jean-Yves ont lancé et géré plusieurs restaurants populaires à Québec dès leur jeune vingtaine. Puis, au milieu des années 80, alors qu’ils étaient à New York pour affaires, une visite à l’Hôtel Morgan a changé le cours de l’histoire. Inspirés par cet hôtel boutique renommé, quelques heures ont suffi pour que les restaurateurs décident de devenir hôteliers! C’est ainsi qu’en 1988 Le Germain-des-prés à Ste-Foy devenait le premier hôtel boutique au Canada. Trente ans plus tard, Germain Hôtels compte trois bannières : Hôtels Le Germain, Hôtels Alt et l’Hôtel Alt+, de Calgary à St-John’s, Terre-Neuve.

À ce jour, Germain Hôtels compte près de 1450 employés à travers le Canada et parmi eux les enfants de Christiane et Jean-Yves Germain. C’est d’ailleurs un élément de fierté pour eux de voir la relève de l’entreprise assurée mais surtout de voir leurs valeurs transmises à une autre génération. Parmi ces valeurs, on retrouve la mise en avant des talents canadiens, et ce tant au niveau d’artistes que de partenaires locaux. Cette approche est le fil rouge qui a toujours guidé Christiane Germain, privilégiant ainsi le contact humain, et lui permettant d’encourager des entrepreneurs d’ici.

Christiane Germain supporte de nombreuses œuvres caritatives et s’implique auprès de la communauté afin de notamment encourager l’entreprenariat, son passage remarqué à la populaire émission télévisée « Dans l’œil du dragon » en est un exemple. Elle est présidente du conseil d’administration du Musée National des beaux-arts du Québec. Au fil des ans, ses contributions à la vitalité économique et culturelle du pays ont été reconnues. Mentionnons des doctorats honorifiques des universités Ryerson, Concordia et de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Nommée parmi le top 100 des femmes les plus influentes au Canada selon le Women’s Executive Network 2018, Mme. Germain a reçu cet honneur pour la troisième année consécutive. En avril dernier, Christiane et Jean-Yves Germain étaient intronisés à l’Académie des Grands Québécois, en raison de leur apport exceptionnel à la région de Québec dans le domaine économique.

Claude Belleau

Après une carrière professionnelle bien remplie à l’international au sein de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), Claude Belleau a occupé diverses fonctions tant sur les problématiques de l’aide au développement que sur divers conflits et crises humanitaires. Son travail l’a amené sur les cinq continents de la planète, de la Mauritanie à l’Afghanistan en passant par l’Arménie, New York et Genève. Avant de joindre l’ONU, il était à l’emploi de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) ou il a travaillé sur les zones économiques spéciales qui s’ouvraient en Chine au début des années 80.

En 2004, de retour à Sherbrooke, sa ville natale, son engagement dans la communauté lui permet de pousser toujours plus loin sa réflexion et son action auprès des populations les plus vulnérables. Son travail de plus d’une trentaine d’années sur ces questions l’amènera tout d’abord à s’impliquer avec le Service d’Aide aux Néo-Canadiens pour l’accueil et l’installation des réfugiés qui viennent trouver dans les Cantons-de-l’Est une terre d’accueil et un havre de paix après des années d’errance et d’exil.

Il intervient aussi à titre de conférencier auprès de ses deux alma mater, l’Université Bishop’s et le Collège Champlain, en plus d’être chargé de cours à l’Université de Sherbrooke.

Amener les étudiants à réfléchir sur les grands enjeux de la coopération internationale et à comprendre les rapports de force entre les principaux acteurs a été une source de grande satisfaction pour moi. C’est l’endroit où la théorie rejoint la pratique et ou le concept devient réalité ».

Depuis 2013, il a repris la direction générale d’une entreprise d’économie sociale, Estrie Aide. Visionnaire ambitieux et infatigablement positif, passionné autant par les questions environnementales, économiques que sociales, son nouveau champ de bataille est celui du gaspillage de nos sociétés de consommation. Sa nouvelle mission – détourner de l’enfouissement des quantités toujours plus grandes de matières revalorisées et démontrer que d’une contrainte environnementale pouvait naître une entreprise économiquement viable et socialement responsable.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

eTick.ca s’étend à l’Ontario et au Nouveau-Brunswick – Identification d’espèces de tiques et cartographie en temps réel

Avec la période de dégel printanier, les tiques redeviennent actives. La plateforme de science citoyenne eTick.ca mise sur pied par la Pre Jade Savage du Département de biologie de l’Université Bishop’s a été mise à niveau et est prête à s’étendre dorénavant à l’Ontario et au Nouveau-Brunswick grâce à l’appui financier de l’Agence de santé publique du Canada.

À l’aide de la plateforme eTick.ca, les résidants des trois provinces qui trouvent des tiques sur des animaux, des humains, ou dans leur environnement peuvent soumettre une photo de la tique découverte afin de la faire identifier par du personnel formé, notamment pour apprendre si le spécimen appartient à une espèce susceptible de transmettre la maladie de Lyme ou non.

En plus d’apprendre à quelle espèce appartient la tique qu’ils soumettent pour identification, les utilisateurs verront leur information ajoutée en temps réel sur une carte géographique détaillant l’aire de distribution des diverses espèces de tiques au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. À l’aide de cette information, les résidants peuvent en apprendre davantage sur la présence des espèces de tiques dans des région précises de ces trois provinces.

« Le contexte actuel de changements environnementaux rapides requiert de nouvelles approches pour suivre le changement des aires de distribution de la faune, particulièrement pour des populations avec une pertinence au niveau médical, comme les tiques, » explique la Pre Savage. « Avec eTick.ca, nous avons créé un outil en ligne afin que les canadiens puissent prendre part à cet effort de suivi. En échange de photos des tiques qu’ils ont trouvées, nous fournissons à chaque contributeur une identification rapide et de l’information en matière de santé publique en lien avec l’espèce trouvée. C’est un échange gagnant-gagnant au terme duquel notre connaissance sur la distribution des espèces de tiques s’améliore, alors que les membres du public apprennent si le type de tique qu’ils ont trouvée peut poser un risque pour la santé ou non. »

Les collaborateurs scientifiques au projet comprennent Pre Manisha Kulkarni de l’Université d’Ottawa, Pre Claire Jardine de l’Université de Guelph, Pr Stephen Heard et Pr Joe Nocera de l’Université du Nouveau-Brunswick, ainsi que des membres du personnel du Laboratoire de santé publique du Québec, de l’Institut national de santé publique du Québec, Santé publique Ontario et du Ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick.

Pour soumettre un spécimen de tique pour identification, ou pour visualiser les espèces de tiques répertoriées dans votre région, visitez www.etick.ca.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

Sherbrooke accueillera en 2020 le plus important événement scientifique francophone – 88e Congrès de l’Acfas

Des milliers de personnes issues du milieu scientifique se donneront rendez-vous à Sherbrooke du 4 au 8 mai 2020 afin de prendre part au 88e Congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), un événement grandiose qui sera accueilli conjointement par l’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s.

Sur le thème « Du jamais su », l’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s inviteront la communauté universitaire et le grand public à être témoins des plus récentes avancées scientifiques touchant tous les domaines scientifiques : sciences de la santé, sciences naturelles, mathématiques et génie, lettres, arts et sciences humaines, sciences sociales et éducation.

Durant cinq jours, de nombreuses présentations et activités seront offertes sous forme de colloques et de communications libres, mais aussi sous forme d’échanges lors de cérémonies ou de soirées. De plus, des activités grand public gratuites, dont des ateliers et des expositions, sont également prévues au programme.

Véritable lieu d’échange et de découvertes, ce congrès offrira la chance inouïe à la communauté scientifique de prendre le pouls des percées majeures en recherche et de débattre des questions d’actualité. Le congrès sera aussi l’occasion unique pour la relève scientifique de présenter ses travaux et de réseauter.

Des milliers de congressistes et des centaines d’activités

Quelque 5000 congressistes représentant une quarantaine de pays sont attendus à cet événement décrit comme le plus important rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de la Francophonie.

Selon Jean-Pierre Perreault, coprésident du congrès et vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université de Sherbrooke, cet événement incarne parfaitement les valeurs d’interdisciplinarité et d’innovation de l’institution : « Nous sommes très heureux de pouvoir accueillir ce congrès d’envergure à Sherbrooke, où la recherche est particulièrement foisonnante et diversifiée. L’Université de Sherbrooke a acquis une excellente réputation pour sa multidisciplinarité et son approche collaborative en recherche, ce qui en fait l’endroit idéal pour la tenue du congrès de l’Acfas 2020. »

Pour sa part, le coprésident du congrès Miles Turnbull, vice-principal académique à l’Université Bishop’s, voit d’un œil très favorable les retombées de cet événement sur l’institution et sur l’ensemble de la communauté scientifique : « Les chercheurs de l’Université Bishop’s se consacrent à l’avancement du savoir pour contribuer au développement socioéconomique et au mieux-être des communautés locales et globales, et ce partenariat avec l’Acfas et l’Université de Sherbrooke est une occasion idéale de partager leur expertise dans le cadre d’une si importante initiative de mobilisation des connaissances. Cet évènement marquera certainement un jalon important de la quête d’excellence académique qui anime nos chercheurs et nos étudiants à tous les instants. »

Pour la présidente de l’Acfas, Lyne Sauvageau, ce partenariat avec l’UdeS et Bishop’s est fort prometteur : « C’est un plaisir de revenir à l’Université de Sherbrooke pour la 8e fois de l’histoire du congrès dont une 2e en collaboration avec l’Université Bishop’s. Nous souhaitons que le congrès de l’Acfas permette, pendant une semaine, de discuter de recherche et d’innovation, et ce, dans tous les milieux. C’est l’idée que nous voulions également transmettre en prenant comme thème Du jamais su. En effet, nous sommes tous concernés par les avancées en sciences naturelles, humaines et sociales. Les débats qui marquent le milieu de la recherche, les découvertes qui y sont faites, partent du monde dans lequel nous vivons et contribuent à le transformer. »

Photo de Michel Caron

Le congrès de l’Acfas en chiffres

Depuis sa première édition en 1933, le Congrès de l’Acfas est devenu un incontournable au sein de la communauté scientifique francophone. En moyenne, pour les éditions de Montréal et de Québec, cet événement représente annuellement :

  • plus de 5000 congressistes;
  • près de 200 colloques de tous les secteurs de la recherche;
  • près de 2000 communications scientifiques orales et par affiche;
  • de 5 à 10 activités destinées au grand public;
  • 40 pays représentés;
  • une couverture médiatique assurée par la présence de 40 à 60 journalistes.

À propos de l’Acfas

Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir a comme mission de promouvoir l’activité scientifique, de stimuler la recherche et de favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, l’Association regroupe quelque 5 000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.

À propos de l’Université de Sherbrooke

L’Université de Sherbrooke est au cœur d’un des trois pôles de recherche majeurs du Québec. Reconnue pour son sens de l’innovation, l’UdeS est un partenaire de premier plan des gouvernements supérieurs et régionaux pour favoriser le développement social, culturel et économique. Elle se démarque en outre par la forte croissance de ses activités de recherche au cours des dernières années, ses succès en transfert technologique ainsi que ses initiatives en matière d’entrepreneuriat et d’innovation ouverte en collaboration avec les milieux industriels et sociaux.

À propos de l’Université Bishop’s

Fondée en 1843, l’Université Bishop’s est située à Sherbrooke, au Québec, et offre principalement des programmes de premier cycle en arts, en sciences naturelles, humaines et sociales, en administration et en éducation. Sa taille modeste (2400 étudiants à temps plein) et son caractère résidentiel incitent ses étudiants à entretenir des relations étroites entre eux et avec leurs professeurs, ainsi qu’à vivre pleinement l’expérience de Bishop’s.

Informations complémentaires :

Congrès de l’Acfas

La recherche à l’Université de Sherbrooke

La recherche à l’Université Bishop’s

– 30 –

Renseignements :

Alexandre Jay, professionnel – Congrès, communications et partenariat
Association francophone pour le savoir – Acfas
514 849-0045, poste 225 | alexandre.jay@acfas.ca

Isabelle Huard, conseillère en relations médias
Service des communications | Université de Sherbrooke
819 821-8000, poste 63395 | medias@USherbrooke.ca

Olivier Bouffard, directeur des communications
Université Bishop’s
819 822-9600, poste 2840 | olivier.bouffard@ubishops.ca

Annonce concernant un partenariat avec l’Association francophone pour le savoir

L’Université de Sherbrooke et l’Université Bishop’s vous invitent cordialement à assister à une conférence de presse au cours de laquelle les deux institutions procèderont à une annonce importante concernant un partenariat avec l’Association francophone pour le savoir (Acfas).

Prendront la parole à cette occasion :

  • Lyne Sauvageau, présidente de l’Association francophone pour le savoir (Acfas).
  • Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université de Sherbrooke.
  • Miles Turnbull, vice-principal académique de l’Université Bishop’s.

Nous vous invitons à transmettre cette invitation à toute personne qui pourrait être intéressée à assister à cette conférence de presse.

L’événement sera également Webdiffusé en direct au youtube.com/user/ssfusherbrooke/live.

Date :   Vendredi 12 avril 2019

Heure :  10 h 30 à 11 h 30

Lieu :
Agora du Carrefour de l’information
Pavillon Georges-Cabana, Campus principal
Université de Sherbrooke, 2500, boulevard de l’Université
Sherbrooke (Québec)  J1K 2R1

– 30 –

REQUÊTES MÉDIAS :

Isabelle Huard, Media relations advisor
Service des communications, Université de Sherbrooke
819 821-8000 poste 63395
medias@USherbrooke.ca

Olivier Bouffard
Directeur des communications,
Université Bishop’s
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

Alex Hutchinson au Congress of Sports Studies – L’auteur d’un bestseller du New York Times pour la troisième édition

Lorsque vous cherchez à repousser vos limites, mais ne parvenez pas à aller toujours un peu plus vite, toujours un peu plus loin, qu’est-ce qui vous en empêche au juste? Que vous pratiquiez l’escalade, participiez à des marathons, ou souleviez des haltères, les physiologistes ont longuement débattu de ce qui définit précisément les limites du possible. Les preuves scientifiques s’accumulent pour suggérer que notre cerveau joue un plus grand rôle que ce que nous soupçonnions, même pour des limites qui peuvent sembler purement physiques.

Le journaliste scientifique Alex Hutchinson, qui publie des articles sur la forme physique, la santé et les sports d’endurance, notamment pour le Globe and Mail et le magazine Outside et d’autres publications est le conférencier principal de la troisième édition du Congress of Sports Studies de l’Université Bishop’s. Son plus récent livre, Endure: Mind, Body, and the Curiously Elastic Limits of Human Performance, a figuré sur la liste des meilleurs vendeurs du New York Times.

Le Congrès se tiendra dans le Foyer du Théâtre Centennial, le mercredi 10 avril de 13h à 16h30 et offrira aux participants les plus récents résultats de recherche sur des sujets tels que l’optimisation des méthodes d’entraînement, le traitement des blessures, la nutrition sportive aux d’autres thèmes-clés dans le domaine des sciences du sport. La conférence principale de M. Hutchinson débute à 15h15. Le Congrès est un événement gratuit appuyé par le Département des Études du sport ainsi que par le Comité des conférenciers de Bishop’s.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

Troisième édition du Congress of Sports Studies

Le Département des Études du sport de l’Université Bishop’s présentera son troisième congrès annuel, au cours duquel des étudiants présenteront les plus récents résultats de recherche sur des sujets tels que l’optimisation des méthodes d’entraînement, le traitement des blessures, la nutrition sportive et d’autres thèmes-clés dans le domaine des sciences du sport.

Le journaliste scientifique Alex Hutchinson, auteur du livre Endure: Mind, Body, and the Curiously Elastic Limits of Human Performance qui a figuré au palmarès des meilleurs vendeurs du New York Times, sera le conférencier principal du Congrès.

QUI:  Alex Hutchinson, journaliste et auteur

QUOI:  Troisième édition du Congress of Sports Studies

OÙ:
Foyer du Théâtre Centennial
Université Bishop’s
2600 rue College
Sherbrooke, QC

QUAND:
Mercredi 10 avril 2019
Début du Congrès à 13h
Conférencier principal à 15h15

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca

Série de conférences Donald: Harley Finkelstein Entrepreneur, avocat et Chef des opérations de Shopify

Harley Finkelstein a fondé sa première entreprise alors qu’il avait 17 ans et étudiait à l’Université McGill.

Il a complété ses études de droit ainsi que son M.B.A. à l’Université d’Ottawa, où il fut co-fondateur de l’Association étudiante J.D.-M.B.A. ainsi que du Serment canadien du M.B.A.

Il est aujourd’hui le Chef des opérations de Shopify, un des « dragons » de l’émission Next Gen Den de CBC, ainsi que conseiller auprès de Felicis Ventures et OMERS Ventures.

Les Conférences de la série Donald sont des événements publics gratuits auxquelles tous sont les bienvenus d’assister. Le stationnement sur le campus de Bishop’s est gratuit le soir de la conférence.

QUI :   Harley Finkelstein, Entrepreneur, avocat et Chef des opérations de Shopify

QUOI :   Conférence de la série Donald

OÙ :   Théâtre Centennial, Université Bishop’s, 2600 rue College, Sherbrooke, QC

QUAND :  Mercredi 27 mars 2019, 19h

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Olivier Bouffard
Directeur des communications
819 822-9600 poste 2840
olivier.bouffard@ubishops.ca