Category BU news
 

Une Chaire de Recherche du Canada pour le Pr Genner Llanes-Ortiz – Indigénéités numériques

Le Pr Genner Llanes-Ortiz, du Département de sociologie de l’Université Bishop’s, s’est vu décerner une Chaire de recherche du Canada pour étudier comment les peuples autochtones du Canada, du Mexique et du Guatemala développent et utilisent les technologies numériques pour récupérer, protéger et stimuler leurs histoires, leurs langues, leurs savoirs et leurs cutlures.

Cette initiative sera la première à rapprocher les chercheurs autochtones et les réseaux d’activistes d’Amérique latine avec les peuples des Premières Nations, les Inuits et les Métis du Canada afin d’analyser et de présenter les façons dont les peuples autochtones utilisent les progrès technologiques pour maintenir et cultiver leurs identités, leurs connaissances, leurs modes de vie, langues et traditions. « L’adaptation des médias numériques et ses possibilités pour appuyer la revitalisation de la culture et des langues autochtones sont actuellement au coeur de discussions par des chercheurs autochtones d’Amérique du Nord, mais des exemples pertinents et des contributions universitaires d’Amérique latine autochtone manquent toujours à ces discussions », explique le Dr Llanes-Ortiz.

« Les conversations entre l’Amérique du Nord et l’Amérique latine ont été limitées par leurs différentes langues coloniales (anglais versus français, espagnol versus portugais), ainsi que par la façon dont les peuples autochtones expriment et protègent différemment leurs connaissances et leurs identités » ajoute le Pr Llanes-Ortiz. « En tant que chercheur autochtone maya et maintenant titulaire d’une Chaire de recherche du Canada, j’espère faciliter ces importantes conversations et jeter des ponts entre ces différents contextes. »

Le programme de recherche participative du Dr Llanes-Ortiz explorera donc quatre domaines interdépendants des Indigénéités numériques, qui se concentrent tous sur la récupération des langues et des savoirs autochtones. Le Pr Llanes-Ortiz et son équipe travailleront en collaboration avec des partenaires autochtones pour suivre des protocoles de recherche qui soutiennent la propriété et le contrôle autochtones des données et de l’information. De cette façon, ils créeront un référentiel de l’activisme numérique des langues autochtones, qui décrit un large éventail d’initiatives (par exemple, des films, des balados, des blogs, des applications, etc.) qui visent à prévenir le déplacement et la perte des langues autochtones. Ils soutiendront également la numérisation des archives et des collections culturelles autochtones au Canada afin d’accroître leur accessibilité.

Ce programme de recherche travaillera également à la création de cartes numériques interactives d’intérêt pour les Premières Nations au Canada et les peuples autochtones au Mexique et au Guatemala, en utilisant par exemple des enregistrements audiovisuels et des photographies, des connaissances et pratiques locales ou des informations environnementales. Enfin, ils dialogueront avec des militants autochtones pour discuter et analyser l’impact de leurs activités sur les débats autochtones.

En collaboration avec différents partenaires autochtones au Canada et dans la région maya (Mexique et Guatemala), le programme de recherche de la Chaire de recherche du Canada du Pr Llanes-Ortiz contribuera à redresser les séquelles pernicieuses des colonisations par les colonisateurs dans les Amériques. Les outils, méthodes et plateformes numériques que son équipe étudiera et développera avec des partenaires autochtones ont également le potentiel d’être utilisés comme aides pédagogiques pour développer une éducation culturellement pertinente pour les enfants et les jeunes autochtones et non autochtones.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
819-342-2587

Des pommes de terre bio qui résistent au mildiou

Un projet de recherche appuyé par le MAPAQ et Sème l’avenir

people working in a fieldLe Pr Darren Bardati, du Département d’environnement et géographie de l’Université Bishop’s ainsi que la Pre Helen Jensen, de Sème l’avenir – l’Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences au Canada, tentent de développer de nouvelles variétés de pommes de terre qui nécessiteraient moins d’intrants agricoles en culture sous régie biologique.

À cette fin, ils planteront plus de 1,000 tubercules de diverses variétés sur la ferme éducative du campus de l’Université Bishop’s, afin d’étudier celles qui seraient le plus susceptibles de résister au Phytophtora Infestans – aussi connu sous le nom de mildiou de la pomme de terre – tout en étant attrayantes pour les consommateurs. Si le projet de recherche parvenait à identifier des variétés prometteuses, il pourrait être possible de cultiver des pommes de terre biologiques nécessitant moins d’engrais et pesticides.

« Notre recherche utilisera des marqueurs moléculaires afin d’identifier les lignées de reproduction qui présentent une résistance à la maladie. Nous récolterons à l’automne, et conserverons certains des tubercules pour les replanter en 2023, » explique le Pr Bardati, qui est le chercheur principal du projet de recherche. « Nous observerons la taille des plants ainsi que leurs caractéristiques, comme la présence de maladie, et nous examinerons aussi les tubercules pour leur forme, leur apparence et d’autres aspects. Nous plantons diverses variétés de pomme de terre, certaines sont hautes en couleur. »

Le projet est soutenu par le the Ministère de l’Agriculture, des pêches et de l’alimentation du Québec (MAPAQ), en collaboration avec le Centre d’expertise et de transfert en agriculture de proximité (CETAB+) ainsi que SeedChange.

« Sème l’avenir a récemment reçu un nouveau financement de 750 000 $ d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour lancer une douzaine de sites de démonstration à travers le Canada, dont trois au Québec, où les gens pourront découvrir les semences développées par les agriculteurs dans le cadre du programme canadien de Sème l’avenir, l’Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences canadiennes,  » indique Leticia Ama Deawuo, Directrice générale de Sème l’avenir.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS:

Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
Université Bishop’s
819-342-2587
spatenau@ubishops.ca

 

Développer des pommes de terre résistantes au mildiou

Une collaboration de recherche soutenue par le MAPAQ

Plusieurs variétés de pommes de terre biologiques seront plantées dans le cadre d’un projet de recherche du Pr Darren Bardati, du Département d’Environnement et géographie de l’Université Bishop’s, en collaboration avec la Pre Helen Jensen de Sème l’Avenir – l’Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences au Canada, le Ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec, le Consortium de recherche sur la pomme de terre du Québec et le Centre d’expertise et de transfert en agriculture écologique et de proximité.

Le but du projet est de développer des variétés de pommes de terre résistantes en culture biologique au Phytophtora Infestans, aussi connu sous le nom de mildiou de la pomme de terre, qui seraient attrayantes pour les consommateurs tout en requérant moins d’intrants agricoles pour leur cultivation.

QUI :  Pr Darren Bardati
Département d’Environnement et géographiePr E Helen Jensen
Sème l’Avenir
QUOI : Semence de pommes de terre pour développer des variétés résistantes au mildiou
QUAND : Mercredi 1er juin 2022
13 h à 15 h
OÙ: Ferme de l’Université Bishop’s
Chemin Glenday, (à l’intérieur des clôtures – prière de respecter la résidence privée à côté)

-30-

 

REQUÊTES MÉDIAS:
Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
spatenau@ubishops.ca
819-342-2587

L’Université Bishop’s célèbre le succès des cohortes de 2020, 2021, et 2022 en personne

Christy Clark, Louis Garneau, Glen Lowry, Sophie D’Amours, Esi Edugyan, Patrick Pichette, Caroline Quach honorés

Les 4 et 5 juin, le Chancelier de l’Université Bishop’s Daniel Fournier présidera la 194ème cérémonie de Collation des grades, au cours de laquelle il décernera, en personne, leurs grades à des centaines de finissantes et de finissants des cohortes de 2020 , 2021 et 2022, les cérémonies ayant été reportées pour des raisons de santé publique pendant la pandémie.

La Collation des grades est l’occasion de reconnaître des accomplissements extraordinaires en décernant des Doctorats en Droit Civil (D.C.L.) Honoris Causa à des individus de mérite – qui comprennent cette année l’ancienne Première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, le Président de Louis Garneau Sport, Louis Garneau, le Directeur du Museum of Modern Art de New York, Glen Lowry, la Rectrice de l’Université Laval, Pre Sophie D’Amours, l’autrice , Esi Edugyan, l’écologiste et ancien directeur financier de Google, Patrick Pichette, ainsi que la pédiatre, microbiologiste-infectiologue et experte en santé publique, Dre Caroline Quach. La cérémonie soulignera également la contribution des récipiendaires de prix d’excellence académique et d’engagement communautaire.

Deux cérémonies de Collation des grades se tiendront le 4 juin 2022. D’abord pour la cohorte de 2020 à 10 h ( Louis Garneau recevra son diplôme honorifique lors de cette cérémonie) et ensuite pour la cohorte de 2021 à 14 h 30 (Christy Clark et Glen Lowry recevront leurs diplômes honorifiques lors de cette cérémonie).

Deux autres cérémonies se tiendront le dimanche 5 juin pour la cohorte de 2022, à 10 h, durant laquelle seront décernés les diplômes pour les programmes de Gestion, de Sciences Naturelles et d’Éducation (Pre Sophie D’Amours et Patrick Pichette recevront leurs diplômes honorifiques lors de cette cérémonie), et à 15 h, seront décernés les diplômes pour les programmes de Sciences Humaines et Sociales (Esi Edugyan et Dre Caroline Quach recevront leurs diplômes honorifiques lors de cette cérémonie). Pour plus de détails, veuillez consulter le site Web de Bishop’s. Les finissants Nathalie Nguyen et Antoun Shahin ont été sélectionnés pour prononcer les discours d’adieux.

 

À PROPOS DES DOCTEURS HONORIS CAUSA

COHORTE 2020 et 2021

Louis Garneau, O.C., C.Q.

Louis GarneauLouis Garneau est président de Louis Garneau Sports Inc., un fabricant et distributeur de vêtements et d’accessoires de sport à travers le monde. Il est membre du comité santé et sécurité, environnement et développement durable. Ancien coureur cycliste international, M. Garneau a participé aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles. Il est Chevalier de l’Ordre national du Québec et Officier de l’Ordre du Canada.

En juin 2007, il a reçu un doctorat honorifique de la Faculté d’administration de l’Université d’Ottawa. En 2008, il a reçu la médaille « Gloire de l’Escolle » en tant qu’ancien diplômé ayant honoré l’Université Laval pour l’étendue de ses activités professionnelles et sa contribution à la société. En novembre 2014, il a reçu la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale du Québec. Il a été l’une des personnalités nommées Grand Québécois 2017 par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.

Son entreprise, Louis Garneau Sports, a acquis SUGOI en 2018, ce qui lui a permis de combiner les marques canadiennes SUGOI et SOMBRIO avec la bannière GARNEAU. Le Groupe Garneau se tourne maintenant vers l’avenir avec des investissements importants dans le commerce électronique.

 

Christy Clark

Christy ClarkChristina « Christy » Clark a été la 35e première ministre de la Colombie-Britannique (2011-2017). Elle a été la première femme premier ministre à être réélue dans l’histoire du Canada. Elle a également été vice-première ministre, ministre de l’Éducation, ministre du Développement de l’enfance et de la famille et vice-présidente du Conseil du Trésor. Avant cela, elle a travaillé comme animatrice de radio et comme membre du personnel politique.

Mme Clark était une conservatrice fiscale avec une touche populiste, souvent comparée au légendaire premier ministre W.A.C. Bennett. Mme Clark a fréquenté l’Université Simon Fraser ainsi que l’Université d’Édimbourg en Écosse et l’Université Paris-Sorbonne – bien qu’elle n’ait reçu de diplôme d’aucune des institutions.

Aujourd’hui, elle est conseillère principale au cabinet d’avocats Bennett Jones LLP. Elle siège également au conseil d’administration de Shaw Communications Inc. et a été nommée membre associé du Conseil InterAction, un organisme international où d’anciens chefs d’État se réunissent pour trouver des solutions aux problèmes politiques, économiques et sociaux du monde d’aujourd’hui.

Mme Clark est également présidente du conseil d’administration de Roots of Empathy, un organisme international qui offre des programmes basés sur l’empathie pour les enfants. Sa mission est de construire des sociétés bienveillantes, pacifiques et civiles à travers le développement de l’empathie chez les enfants et les adultes. L’organisme Roots of Empathy s’efforce de briser le cycle intergénérationnel de la violence et des mauvais parents.

Elle a reçu plusieurs prix, dont le YWCA Woman of Distinction Award et le prix Woman of the Year 2009 en Colombie-Britannique décerné par les Consumer Choice Awards.

 

Glenn Lowry

Glenn Lowry est devenu le sixième directeur du Musée d’art moderne en 1995. À la tête d’une équipe de plus de 750 personnes, M. Lowry perpétue l’héritage du Musée d’enrichir la vie publique grâce à des expositions, des programmes éducatifs, des publications et des outils numériques qui remettent en question les idées conventionnelles sur la modernité. et l’art et le design contemporains, et des initiatives qui apportent la collection et la recherche renommées du MoMA au public du monde entier.

Il siège actuellement aux conseils d’administration de la Fondation Andrew W. Mellon, La Fondation Robert Rauschenberg et le Clark Art Institute. De plus, il est un « Fellow » de l’American Academy of Arts and Sciences, et membre résident de l’American Philosophy Society. Il est également un ancien administrateur de l’Association de Directeurs de Musés d’art (AAMD) et Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France (2004) et membre de l’Ordre du Soleil Levant du Japon (2020). Né en 1954 à New York et ayant grandi à Williamstown, Massachusetts, M. Lowry a obtenu un baccalauréat (1976) Magna cum laude du Williams College, ainsi qu’une maîtrise (1978) et un doctorat (1982) en histoire de l’art de l’Université Harvard.

Lowry a considérablement développé les collections du Musée dans tous les médiums, en ajoutant des collections entières de dessins contemporains, de Fluxus et d’art conceptuel, ainsi que les archives de Frank Lloyd Wright. Il a été un ardent défenseur de l’art contemporain et des artistes.

Les principales initiatives de M. Lowry comprennent la création d’un nouveau département de conservation, Media and Performance Art; la création de l’initiative Perspectives de l’art contemporain et moderne à l’ère mondiale (C-MAP), un programme de recherche pour l’échange de connaissances et d’idées entre experts en arts du monde entier ; et la fusion du Museum of Modern Art et du P.S.1 Contemporary Art Center (maintenant MoMA PS1), en 1999, qui soutiennent tous le travail contemporain et mondial que M. Lowry et le Musée défendent depuis longtemps. M. Lowry a dirigé l’agrandissement du Musée en 2004 et la campagne de financement qui l’a accompagné, recueillant 450 millions de dollars pour le nouveau bâtiment et plus de 450 millions de dollars pour la dotation. Il dirige actuellement un projet de rénovation et d’agrandissement qui offrira aux visiteurs une expérience plus accueillante et participative et un accès sans précédent à Collection et programmation du MoMA.

Lowry donne des conférences et écrit pour soutenir l’art contemporain, sur le rôle des musées dans la société et sur d’autres sujets liés à ses intérêts de recherche. Il est membre du conseil d’administration de la Fondation Andrew W. Mellon, membre de l’Académie américaine des arts et des sciences, membre du comité directeur du Prix Aga Khan d’architecture et membre résident de l’American Philosophical Society. Il siège également au conseil consultatif du Département d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université de Columbia. En 2004, le gouvernement français a décerné à M. Lowry le titre d’Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

Né en 1954 à New York et élevé à Williamstown, Massachusetts, il a obtenu un BA (1976) magna cum laude du Williams College, une maîtrise (1978) et un doctorat (1982) en histoire de l’art de l’Université de Harvard, et un titre honorifique diplômes du College of William and Mary et de la Pennsylvania Academy of the Fine Arts.

Lowry et son épouse Susan Lowry ont construit une maison sur le lac Memphrémagog. Susan Lowry est architecte paysagiste et auteur. Sa mère, Gretta Chambers, était chancelière de l’Université McGill. Son oncle Charles Taylor est l’un des philosophes les plus respectés au monde.

 

COHORTE 2022

Pre Sophie D’Amours, O.C

La professeure Sophie D’Amours est la première femme rectrice de l’Université Laval, à Québec, et la 26e personne à occuper ce poste. Élue en 2017, elle a été réélue pour un second mandat en 2022.

Sophie D’Amours est ingénieure mécanique. Elle est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Laval et d’un doctorat en mathématiques de l’ingénieur de l’École polytechnique de Montréal. Professeure au Département de génie mécanique à l’Université Laval depuis 1995, et vice-rectrice à la recherche et à la création de l’Université Laval, de 2012 à 2015, elle possède une vaste expérience de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la gestion universitaire, tant ici qu’à l’international.

Sa carrière est marquée par d’importantes contributions à la recherche en ingénierie des affaires et en planification, notamment dans le secteur forestier. Elle a été titulaire d’une chaire de recherche du Canada et d’une chaire de recherche industrielle du Conseil de recherches en sciences naturelles et en ingénierie du Canada (CRSNG) et a dirigé des initiatives nationales et internationales dans son domaine. Elle a été professeure invitée dans de nombreux pays.

Sophie D’Amours a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière. Elle a reçu avec ses collègues le prestigieux prix Brockhouse du Canada et l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec lui a décerné le prix Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinière pour sa contribution au secteur forestier québécois. Elle est officière de l’Ordre du Canada, officière de l’Ordre national du Mérite de la République française, membre de l’Académie canadienne du génie et membre internationale de la Royal Swedish Academy of Agriculture and Forestry.

 

Esi Edugyan

Esi Edugyan est née et a grandi à Calgary, Alberta; ses parents étaient des immigrants du Ghana. Elle a étudié la création littéraire à l’Université de Victoria et a obtenu une maîtrise du Johns Hopkins Writing Seminars.

Son premier roman, The Second Life of Samuel Tyne, qu’elle a écrit à l’âge de 24 ans, a été publié en 2004 et a été sélectionné pour le Hurston-Wright Legacy Award en 2005.

Durant son séjour d’écrivain en résidence à Stuttgart, en Allemagne, elle a écrit Half-Blood Blues, à propos d’un jeune musicien de jazz métis, Hieronymus Falk, qui fait partie d’un groupe musical à Berlin entre les deux guerres, composé d’Afro-Américains, d’un Juif allemand et d’un Allemand aisé financièrement.

Publié en 2011, Half-Blood Blues a été nommé cette année-là pour le Man Booker Prize, le Scotiabank Giller Prize, le Rogers Writers’ Trust Fiction Prize et le Prix du Gouverneur général pour la fiction de langue anglaise. Le 8 novembre 2011, elle a remporté le prix Giller pour Half-Blood Blues.

Son troisième roman, Washington Black, a été publié en septembre 2018 et a remporté le prix Giller en novembre 2018, faisant d’Edugyan le troisième écrivain, après M. G. Vassanji et Alice Munro, à remporter le prix à deux reprises.

 

Patrick Pichette, C.Q.

Patrick Pichette possède plus de 30 ans d’expérience en gestion financière et opérationnelle. Il a dirigé des entreprises de classe mondiale comme Google, McKinsey, Sprint Canada et Bell Canada et les a aidé à naviguer les complexités de l’« hypercroissance » et des transformations numériques.

En tant que directeur financier de Google de 2008 à 2015, il a joué un rôle important dans le

programme de croissance de la société et soutenu la création de la structure Alphabet. Au sein du comité de direction, Patrick a participé aux travaux majeurs de fusions et d’acquisitions de Google, soit près de 150 acquisitions, dont Nest et Motorola. Patrick siège au conseil d’administration de Twitter et préside le conseil d’administration de Lightspeed POS Inc. Il agit également à titre d’investisseur, de conseiller et de membre du conseil d’administration de nombreux réseaux d’innovation et entreprises en démarrage du monde entier, dont Neo4J (Sweden), Zwift (US/UK), Hopper and Wealthsimple (Canada) et Creative Destruction Labs (UK). Patrick, un écologiste dévoué au project Kenauk (Kenauk.com and institutkenauk.org) détient un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal en 1987 et une maîtrise en philosophie, politiques et économie de l’Université d’Oxford, où il a étudié en tant que boursier Rhodes.

 

Caroline Quach, M.D. M.Sc. FRCPC FSHEA FCAHS FAMMI

Dre Caroline Quach est professeure titulaire dans les départements de Microbiologie, infectiologie & immunologie et de Pédiatrie de l’Université de Montréal. Elle est professeure associée au Département d’Épidémiologie, biostatistiques et santé au travail de l’Université McGill et collaboratrice scientifique à l’École de Santé Publique de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Elle est l’officier en Prévention & Contrôle des infections (PCI) du CHU Sainte-Justine où elle est également microbiologiste-infectiologue. Dre Quach est clinicienne-chercheure, a été supportée par le FRQS (chercheure boursière de mérite) et elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada, niveau 1, en prévention des infections. Ses intérêts de recherche sont en prévention des infections : tant nosocomiales que celles évitables par la vaccination.

Dre Quach a été la présidente du Comité consultatif national en immunisation de l’Agence de santé publique du Canada (2017-2021). Elle a été la présidente de l’Association de microbiologie médicale et de maladies infectieuses, Canada (AMMI Canada) de 2014-2016. Elle a été reconnue comme Fellow de l’Académie canadienne des sciences de la santé et de la Society for Healthcare Epidemiology of America. Dre Quach a été sélectionnée comme l’une des Femmes les plus influentes du Canada en 2019 dans la catégorie Sciences et technologie (2019 Top 100 Award Winner in the Manulife Science and Technology category). Elle a reçu l’Ordre du mérite de l’Université de Montréal en mai 2021.

-30-

REQUÊTES MÉDIA :
Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
819-342-2587 | 819-822-9600 poste 2617
sonia.patenaude@ubishops.ca

 

58 240$ octroyé par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation pour des ateliers scientifiques en milieu scolaire estrien

Dr. Estelle ChamouxLe programme NovaScience du Ministère de l’Économie et de l’Innovation accorde un financement de 58 240 $ au projet Inspecteur Génético, une initiative de la Pre Estelle Chamoux du département de biologie de l’Université Bishop’s.

Inspecteur Génético est une série d’ateliers scientifiques visant à proposer aux jeunes de niveau primaire et secondaire une expérience d’exploration scientifique, suivie d’un accompagnement pouvant mener à la présentation d’un projet Expo-sciences, à une expérience d’observation en laboratoire, à la mise sur pied d’un club de science, ou au développement de tout autre projet connexe à visée scientifique.

Les ateliers, qui se déplaceront dans les écoles de la région, se présentent sous formes d’investigations à partir desquelles les jeunes apprendront à utiliser des outils scientifiques et à exercer leur capacité de déduction.

 

Stimuler l’intérêt des jeunes pour la science

Ces ateliers visent d’abord à combler le manque d’exposition aux disciplines des sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM) chez les jeunes. En Estrie, environ 10 000 élèves font face à des barrières socio-économiques, culturelles et linguistiques rendant l’accès à l’éducation supérieure en STIM difficile, alors que la région regorge d’opportunités. Sensible à ces enjeux, la Pre Chamoux, instigatrice du projet, souhaite donc proposer une activité tremplin.

« Il me semble important d’offrir à tous les jeunes des opportunités de se projeter dans les carrières scientifiques. Les enseignants des classes dans lesquelles j’ai donné des ateliers sont unanimes : les jeunes adorent cela, mais l’offre est limitée. Avec ce financement, nous sommes à même de développer l’offre d’ateliers. J’invite les écoles et les enseignants à nous contacter », lance la Pre Chamoux.

La mise en place de ces ateliers s’inscrit au cœur de la mission de l’Université Bishop’s, qui s’investit dans le développement intellectuel et social de sa communauté, en proposant des programmes d’études ainsi que des activités parascolaires qui favorisent la curiosité et l’intérêt pour l’apprentissage tout au long de la vie.

Inspecteur Génético permettra d’exposer les jeunes aux STIM tout en offrant un lien direct avec le milieu de la recherche et de l’innovation estrien. Une partie du financement octroyé sera utilisée pour offrir des bourses aux jeunes qui démontrent un intérêt particulier pour les STIM et ont besoin d’aide financière pour réaliser leur projet ou font face à des barrières socio-économiques freinant leurs ambitions.

Présentés par un groupe d’animatrices et d’animateurs formé-e-s en communication scientifique, les ateliers Inspecteur Génético débuteront leur tournée dans les écoles de la région dès l’automne 2022.

-30-

REQUÊTES MÉDIA:
Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
sonia.patenaude@ubishops.ca | 819-342-2587

Soutien du CRHSC pour le partenariat Unearthing Justices

Dr. Vicki Chartrand Dr. Genner Llanes-Ortiz Dr. Alex Miltsov

La Pre Vicki Chartrand et les Prs Genner Llanes-Ortiz et Alex Miltsov du département de Sociologie de l’Université Bishop’s se sont mérité une subvention de 297,242 $ de la part du Conseil de recherches en ressources humaines du Canada (CRSH) pour le partenariat Unearthing Justices (PUJ) afin de tépertorier les ressources de soutien aux femmes, aux filles et aux personnes bispirituelles autochtones disparues et assassinées.

Le projet de répertoire numérique “UJP Digital mapping of Indigenous Grassroots Resources and Supports for MMIWG2S+” sera effectué en collaboration avec plusieurs partenaires autochtones d’un océan à l’autre, qui travaillent activement sur les dossiers des meurtres et disparitions et avec le soutien des gardiennes du savoir Gladys Radek et Viola Thomas.

« Bien que les violences faites aux femmes, aux filles et aux personnes bispirituelles autochtones disparues et assassinées soit bien documentées, la tendance est moins favorable dans le cas des familles et des communautés autochtones qui naviguent activement sur le terrain dans un contexte où le concept de justice continue d’être absent, insaisissable ou invasif, voire violent », explique la Pre Chartrand. « Avec ce partenariat, nous pourrons recentrer et bâtir sur les capacités et les forces existantes des communautés ».

À la suite des 231 appels à l’action nommés dans l’Enquête nationale de 2019 sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, le partenariat de recherche a pour objectif de créer un répertoire numérique disponible sur un site Web national ainsi que sur diverses plateformes numériques afin de regrouper des ressources  issues des communautés autochtones et dirigées par celles-ci afin d’apporter un soutien aux femmes, aux filles, et aux personnes bispirituelles autochtones disparues et assassinées.

Le soutien financier octroyé par le CRSH fait partie de l’Initiative sur la race, le genre et la diversité qui soutient des partenariats ancrés dans les collectivités et menés par elles avec des établissements d’enseignement postsecondaire d’analyser les causes et la persistance du racisme et de la discrimination systémiques. Veuillez consulter le profil de recherche concernant le partenariat Unearthing Justices, pour les détails du projet.

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
819-342-2587
sonia.patenaude@ubishops.ca

Sufia Langevin se voit décerner le Prix 3M – Les étudiant.e.s de Bishop’s s’illustrent encore

Sufia LangevinSufia Langevin, étudiante en Enseignement secondaire et Sciences sociales, s’est vu décerner le prestigieux Prix national d’excellence 3M pour les étudiant.e.s

Le Prix national d’excellence 3M récompense jusqu’à dix étudiant.e.s à temps plein au sein d’institutions d’enseignement post-secondaire au Canada qui ont fait preuve de leadership extraordinaire dans leur vie personnelle, au sein de leur institution, ainsi que dans leur communauté. Ces étudiant.e.s illustrent une vision de l’éducation qui rehausse leur expérience académique à travers le leadership et l’engagement communautaire.

À Bishop’s, l’étudiante originaire de Montréal s’est notamment impliquée à titre de Vice-présidente, Affaires académiques au sein du Conseil des représentants étudiant.e.s (SRC) et de représentante en matière d’Équité du SRC. Elle a coprésidé le Comité consultatif ad hoc à partir duquel le Comité sur l’Équité, la diversité et l’inclusion (EDI) du SRC a été formé, qu’elle copréside également, en plus de coprésider le Groupe de travail conjoint du Conseil des gouverneurs et du Sénat sur l’équité, la diversité et l’inclusion. Elle a été présidente du Club des débats de Bishop’s, et récipiendaire du Prix Joan Stadelman pour le succès étudiant.

Parmi les autres récipiendaires récents de ce prix issus de l’Université Bishop’s, on compte notamment Georges-Philippe Gadoury-Sansfaçon (2021), Maxim Jacques (2020), Ethan Pohl (2019), Chloé Soucy (2018) ainsi que Jason Earl (2015).

« À travers son dévouement à soutenir la réussite étudiante et à instaurer davantage d’équité, diversité et inclusion, Sufia Langevin illustre pleinement les qualités de leadership aux niveaux institutionnel, communautaire et personnel que le Prix national d’Excellence 3M pour les étudiant.e.s cherche à récompenser, elle mérite donc amplement l’honneur et la reconnaissance qui lui reviennent à travers cette distinction, » indique Katie Bibbs, Facilitatrice académique à l’Université Bishop’s.

 

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :

Olivier Bouffard
Directeur des communications
Université Bishop’s
819 822-9600 poste 2840
obouffar@ubishops.ca

En solidarité avec l’Ukraine – Événement pour soutenir de futurs étudiant.e.s ukrainien.ne.s

La communauté de l’Université Bishop’s invite le public le dimanche 20 mars à 16 h au Théâtre Centennial pour démontrer notre soutien au peuple Ukranien et recueillir des fonds en soutien aux étudiant.e.s Ukrainien.ne.s qui souhaitent étudier à Bishop’s. L’accès à l’événement est gratuit et tous et toutes sont les bienvenu.e.s.

L’ambassadeur du Canada aux Nations-Unies, l’Honorable Bob Rae ainsi que des membres de la communauté de Bishop’s prendront la parole. Le programme comprend une prestation par les membres de la   de la comédie musicale, Godspell. The Musical ainsi qu’un encan silencieux. Les dons en argent comptant et par carte de crédit sont les bienvenus le jour de l’événement. Une page de dons en ligne est maintenant disponible.

Quoi : Collecte de fonds “Solidarité avec l’Ukraine”
Événement gratuit

Quand : Dimanche 20 mars, 2022
16 h

Où : Théâtre Centennial, Université Bishop’s
2600, rue College Street, Sherbrooke
Carte du campus

-30-

REQUÊTES MÉDIAS :
Sonia Patenaude
Gestionnaire des communications
spatenau@ubishops.ca

Musique Chez Nous présente Treehouse avec le Quatuor Fraser Hollins

Musique Chez Nous est ravie de présenter le bassiste et compositeur Fraser Hollins, qui sera de passage à Sherbrooke le mardi 15 mars à 20 h sur la scène du Théâtre Centennial de l’Université Bishop’s. Le premier invité de la série depuis l’annulation subite des oncerts en 2020, Hollins offrira la musique de son deuxième opus Treehouse avec ses collègues musiciens, soit le batteur américain, lauréat de prix Grammy, Brian Blade, Joel Miller aux saxophones et Jon Cowherd au piano. Un groupe très dynamique avec un fort sens de cohésion et d’interaction.

Originaire d’Ottawa et maintenant basé à Montréal, Fraser Hollins a endisqué Treehouse en 2016 avec ses collègues. Lancé en 2019, ľalbum de 11 compositions originales sera entendu pour la première fois en concert lors d’une tournée qui mènera le quatuor au Québec et en Ontario.   Le concert sera composé des pièces du nouvel album, quelques compositions du premier album du contrebassiste, Aerials, ainsi que des nouveautés.

Une classe de maître sera offerte aux étudiants de la classe de combos Jazz du département de musique de l’Université Bishop’s le lendemain, soit le 16 mars à 11 h 30 à la salle Bandeen. Les étudiants auront la chance unique de travailler avec le Quatuor Fraser Hollins, qui profitera de l’occasion pour jouer quelques pièces de leur dernier album Treehouse. Le public est invité à assister à cette classe de maître – l’entrée est gratuite pour tous.

Ne ratez pas concert spécial de la série Musique Chez Nous avec le Quatuor Fraser Hollins au Théâtre Centennial le 15 mars prochain à 20 h. Le prix d’un billet est de 25 $ et gratuit pour les étudiants sur présentation d’une carte étudiante valide. Les billets sont disponibles à l’avance ou le soir du concert à la billetterie du Centennial. Pour toute autre question ou pour réserver, veuillez communiquer avec la billetterie du Théâtre Centennial au 819-822-9692 ou visiter la page Facebook de la Série Musique Chez Nous.

-30-

REQUÊTES MÉDIA
Sonia Patenaude
Gestionnaire de communications
819-342-2587 | spatenau@ubishops.ca

Godspell. The Musical : coup d’envoi pour la nouvelle concentration de Théâtre musical à l’Université Bishop’s

Des étudiants de la concentration Théâtre musical de l’Université Bishop’s présentent leur toute première production, soit une relecture de la comédie musicale Godspell. The Musical. Dans une mise en scène du Pr. Art Babayants avec Fannie Gaudette à la direction musicale, quartorze étudiants et quatre musiciens fouleront la scène du Théâtre Centennial de l’Université Bishop’s du 10 au 13 mars prochains.  Visionnez la bande annonce ici.

Le Pr. Art Babayants, nouvellement attitré à la direction de la concentration Théâtre musical a choisi Godspell. The Musical, pour la façon dont la pièce aborde la « création d’une communauté » et aussi pour « avoir une comédie musicale qui nous permet de nous concentrer sur le chant, d’être ensemble et de continuer de travailler même si une personne s’absente pour cause de maladie. » Le Pr. Babayants est l’un des professeurs de renom du programme artistique avec qui les étudiants ont la chance de travailler.  

La comédie musicale est le premier spectacle pour le public présenté dans le cadre de la nouvelle concentration qui a pour but de rehausser les programmes déjà établis, théâtre et musique, par le biais de formations spécifiques telle la dance, le jeu et l’histoire du théâtre musical. Cette concentration offre un volet additionnel pour permettre aux étudiants d’explorer et d’apprendre dans un contexte de disciplines interreliées.

L’expérience Bishop’s est vraiment tangible dans cette production, qui rassemble un groupe de 14 étudiants et talentueux qui proviennent de divers programmes : Majeure en psychologie, éducation, et neuroscience, et aussi les arts de la scène. Bien présente au sein de la distribution, la notion de diversité est aussi palpable dans la langue, ainsi le public peut s’attendre à vivre le spectacle en français, en anglais, en hébreu, en espagnol ainsi qu’avec le langage des signes.  

Godspell. The Musical a été créé sur Broadway en 1971 par le compositeur John-Michael Tebelak et le parolier Stephen Schwartz.  

Les billets sont disponibles en ligne et au guichet du Théâtre Centennial 

www.centennialtheatre.ca | 819-822-9692.  Les mesures sanitaires en vigueur seront appliquées.