Category BU news
 

LA SÉRIE DE CONFÉRENCES DONALD ACCUEILLE TERRY MOSHER – Marie Henein prononcera la conférence de vendredi

L’Université Bishop’s est fière d’annoncer que Terry Mosher, OC, largement considéré comme le plus grand caricaturiste du Canada, viendra à notre campus dans le cadre de la série de conférences Donald.

Monsieur Mosher, également connu sous le nom d’Aislin, parlera de sa carrière de 50 ans comme caricaturiste. Ainsi, il présentera son travail et lancera son nouveau livre le mercredi 15 mars à 19 h au Théâtre Centennial.

La prochaine conférencière de la série, Marie Henein, sera au Théâtre Centennial le vendredi 10 février à 19 h. Madame Henein parlera de ses expériences dans ses fonctions d’avocate de la défense au Canada. Le magazine Canadian Lawyer l’a nommée « l’un des 25 avocats les plus influents » à plusieurs reprises, sans compter que le Barreau du Haut-Canada lui a décerné le prix Laura Legge en 2013.

La date de la conférence du sénateur Murray Sinclair, qui a dû être reportée, n’a pas encore été annoncée.

La série de conférences Donald, qui en est à sa 9e saison, attire des conférenciers de réputation nationale et internationale au campus de l’Université Bishop’s pour exprimer des points de vue, stimuler la réflexion et favoriser le débat sur quelques-uns des enjeux et des événements les plus déterminants du monde d’aujourd’hui.

Cette série est rendue possible grâce à l’appui généreux d’un ancien de Bishop’s, John Donald, diplômé de la 12e promotion de doctorants en droit civil en 1960. Toutes les conférences, qui sont gratuites et ouvertes au public, seront webdiffusées en direct. Pour en savoir plus sur la série et obtenir la biographie des conférenciers, une description des conférences et de l’information sur la baladodiffusion, consultez la page web, en anglais.

– 30 –

Personne-ressource : Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

L’UNIVERSITÉ BISHOP’S MONTE AU FRONT POUR SOUTENIR LES ÉTUDIANTS TOUCHÉS PAR LES RESTRICTIONS À L’IMMIGRATION AUX ÉTATS-UNIS

L’Université Bishop’s renoncera aux droits d’admission des étudiants du premier cycle qui détiennent un passeport de l’Iran, de l’Iraq, de la Libye, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et du Yémen, en réaction au décret présidentiel des États-Unis qui interdit aux ressortissants de ces pays d’entrer aux États-Unis pendant 90 jours.

« L’inclusion et le sentiment de communauté sont au cœur des valeurs de notre établissement. Chaque année, nous ouvrons les bras à des étudiants et des professeurs du monde entier. La population estudiantine, notamment, forme une riche mosaïque de cultures, de nationalités, de religions et de passions. La diversité du campus joue un rôle important dans notre réussite à titre d’université d’arts libéraux», affirme Michael Goldbloom, C.M., principal et vice-chancelier.

Dan Seneker, directeur de l’effectif étudiant à Bishop’s, précise : « Soixante pays sont représentés sur le campus de l’Université Bishop’s, dont certains sont touchés par le décret présidentiel. En prévision de l’année universitaire 2017-2018, nous sommes heureux de renoncer aux droits d’admission de tous ceux qui détiennent un passeport de l’un de ces pays. »

Il convient de souligner que le campus de Bishop’s est réputé pour sa longue tradition d’accueil d’étudiants étrangers et, qu’au fil des ans, il a démontré son appui indéfectible des étudiants réfugiés par son programme de parrainage d’étudiants réfugiés.

La date limite d’admission pour l’automne 2017 est fixée au 1er avril 2017. Les étudiants potentiels peuvent faire leur demande dans le site Web.

-30-

Renseignements
Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

UN INVESTISSEMENT DE 24,55 MILLIONS DE DOLLARS DANS DES INFRASTRUCTURES CLEFS DE L’UNIVERSITÉ BISHOP’S

Rénovation de la bibliothèque John Bassett Memorial et de laboratoires scientifiques

Sherbrooke, le 27 janvier 2017 –Michael Goldbloom, C.M., principal et vice-chancelier de l’Université Bishop’s, a annoncé aujourd’hui un investissement total de 24,55 millions de dollars pour rénover la bibliothèque John Bassett Memorial et plusieurs laboratoires de l’édifice Andrew S. Johnson.

Le coût du projet de carrefour des ressources éducatives s’élève à 17 millions de dollars, tandis que les rénovations de l’édifice Johnson atteindront 7,5 millions de dollars.

Pour mener ces projets à bien, l’Université Bishop’s a reçu des subventions des gouvernements fédéral et provincial, tirées du volet Grandes Infrastructures du Fonds Chantiers Canada. Les deux projets devraient être terminés en septembre 2018.

Le carrefour des ressources éducatives

Puisque les rénovations sont déjà en cours à l’intérieur de la bibliothèque, l’Université Bishop’s pourra incarner sa vision d’un carrefour des ressources éducatives grâce à ces investissements des gouvernements fédéral et provincial. Construite en 1959, la bibliothèque a été conçue pour accueillir 1 500 étudiants. Les inscriptions à l’Université Bishop’s sont passées à plus de 2 400 étudiants, et celles au Collège régional Champlain, qui utilise également la bibliothèque, à 1 100 étudiants. Le carrefour des ressources éducatives favorisera une approche axée sur l’étudiant qui mettra l’accent sur un engagement actif et coopératif et qui stimulera la création conjointe de connaissances par tous les étudiants. Ainsi, les étudiants pourront multiplier les occasions d’approfondir des enjeux essentiels, d’acquérir de nouvelles compétences, de collaborer et de nouer de nouveaux liens.

« Ces investissements en infrastructures auront un impact majeur sur l’expérience de nos étudiants et la vie de l’Université pendant de nombreuses décennies. Nous serons en mesure de mener à bien les projets structurants grâce à l’appui des gouvernements fédéral et du Québec ainsi que la contribution financière de nos étudiants, enseignants et employés, diplômés et partenaires », déclare monsieur Goldbloom.

Monsieur Goldbloom souligne que l’Université a amassé 3,8 millions de dollars sur un objectif de 4,5 millions de dollars grâce au soutien écrasant de sa communauté d’anciens et de donateurs, y compris les étudiants de l’Université Bishop’s qui se sont engagés à verser un million de dollars en appui au projet.

« Grâce à ce projet, l’Université Bishop’s pourra offrir à ses étudiants un lieu de rencontre, d’échanges et d’apprentissage profondément moderne, ajoute monsieur Eric Pelletier, architecte et associé principal création chez Lemay, un cabinet d’architecture primé. Nous sommes ravis de collaborer avec Bishop’s à ce projet ambitieux. »

L’édifice des sciences Andrew S. Johnson

Plusieurs locaux de l’édifice Johnson seront rénovés, y compris des laboratoires d’enseignement de chimie et de biologie, plusieurs laboratoires de recherche et la serre. Le toit de l’édifice sera également remplacé.

« Nos programmes scientifiques partagent une force, celle d’offrir aux étudiants des expériences d’apprentissage pratique exceptionnelles, constate madame Kerry Hull, directrice de projet et professeure au département de biologie. Dans les locaux d’enseignement et de recherche rénovés, les professeurs et les étudiants du premier cycle et des cycles supérieurs pourront apprendre et cultiver le savoir dans des secteurs aussi variés que les sciences brassicoles et la biodiversité des insectes. »

John Bassett Memorial Library and science laboratories will be renovated

-30-

Renseignements :
Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

L’UNIVERSITÉ BISHOP’S ORGANISE UN INSTITUT DE LEADERSHIP CIVIQUE POUR LES JEUNES QUÉBÉCOIS D’EXPRESSION ANGLAISE

L’Université Bishop’s accueillera des jeunes Québécois d’expression anglaise, pendant une semaine en août 2017, pour un institut de leadership civique de la jeunesse. Cette initiative est subventionnée par le gouvernement du Québec, dans le cadre du plan d’action pour la Stratégie d’action jeunesse 2016-2021.

L’institut, qui fait partie du plan d’action annoncé lundi par le premier ministre Couillard et son adjointe parlementaire pour les dossiers jeunesse, Madame Karine Vallière, députée de Richmond, sera piloté par la doyenne de l’école des sciences de l’Éducation, Marie-Josée Berger avec l’appui du Quebec Community Group’s Network (QCGN).

« L’un des défis les plus importants auxquels est confrontée la communauté anglophone du Québec est sa capacité à retenir ses jeunes dans la province », précise le principal et vice- chancelier de Bishop’s, Michael Goldbloom, C.M. « Comme pour tous les jeunes Québécois, la santé économique et le dynamisme social de la société québécoise sont des déterminants pour que les jeunes anglophones choisissent de vivre ici.»

« Il y a d’autres facteurs qui influencent la décision des jeunes anglophones de demeurer au Québec », explique Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN. « Trois des facteurs les plus importants sont: leur capacité à communiquer efficacement en français, leurs possibilités d’emploi; de même que leur engagement et leur capacité à contribuer à la société québécoise ».

Le principal Goldbloom ajoute que « nous croyons que nous pouvons contribuer à ce troisième élément en améliorant la compréhension des jeunes anglophones de la façon dont certaines des institutions fondamentales de la société québécoise fonctionnent ».

« Nous avons hâte de travailler avec le QCGN et les CEGEPs de langue anglaise afin de développer un programme qui permettra aux jeunes d’avoir une meilleure compréhension du fonctionnement de notre société », dit Mme Berger. « Le programme permettra aux étudiants de comprendre comment fonctionnent certaines grandes institutions québécoises, comme l’Assemblée nationale, les partis politiques, les systèmes d’éducation et de soins de santé, les médias, les organismes communautaires et sans but lucratif. L’objectif du programme sera de donner aux jeunes non seulement un sentiment de ce que c’est que de travailler dans ces grands secteurs, mais aussi comment influencer le changement ».

« Nous croyons que plus les jeunes sont impliqués dans la société québécoise, plus ils sont enclins à choisir de vivre ici » a réitéré Mme Martin-Laforge.

Au cours de l’Institut, on demandera aux participants d’identifier un changement qu’ils aimeraient voir dans un aspect de la société québécoise et ils recevront des conseils sur la façon d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour contribuer à ce changement.

L’institut aura lieu sur le campus de l’université Bishop’s, à Sherbrooke en août 2017. Cette opportunité sera gratuite pour les participants. Les animateurs comprendront un échantillon représentatif des leaders institutionnels et organisationnels du Québec.

-30-

Personne ressource :
Denise Lauzière
Bureau du principal
Université Bishop’s
denise.lauziere@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2201

L’Université Bishop’s invite la communauté à venir discuter du soutien à l’apprentissage de la lecture chez les enfants bilingues

Dans le cadre de sa série de causeries Café scientifique, l’Université Bishop’s invite les membres de la communauté ayant un intérêt pour le développement de l’alphabétisation et le bilinguisme à assister à une causerie et discussion générale, gratuite, sur le thème « L’apprentissage de la lecture chez les enfants bilingues ».

Organisé par le Service de la recherche de l’Université Bishop’s, cette causerie portera sur les questions suivantes:

  • Comment l’apprentissage de la lecture se développe-t-il, particulièrement chez les enfants bilingues?
  • Comment identifier des enfants ou des étudiants à risque pour des difficultés d’apprentissage de la lecture, et quels sont des moyens de leur venir en aide?
  • Comment promouvoir l’apprentissage de la lecture en général?
  • Quels sont certains facteurs à prendre en compte dans le choix d’un modèle éducatif (ex. unilingue, bilingue, programme d’immersion) pour un enfant?

Cette causerie sera animée par la Professeure Corinne Haigh de l’École d’éducation de l’Université Bishop’s. Corinne Haigh détient un doctorat en Psychopédagogie et en psychologie cognitive de l’Université de Waterloo, et a réalisé un stage postdoctoral au Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique, où elle a mené une étude sur le développement de l’alphabétisation chez des étudiants du primaire étudiant dans des programmes d’immersion, avec une attention toute particulière sur les enfants à risque d’éprouver de la difficulté dans le décodage, la compréhension de l’écrit ou dans une combinaison de ces habiletés. Cette présentation découlera de son projet de recherche, financé par le Conseil de recherche en sciences humaines et sociales du Canada (CRSH), qui faisait le suivi d’un groupe d’élèves de la maternelle jusqu’à la fin de leur sixième année.

Toute personne ayant un intérêt pour l’apprentissage en milieu bilingue, pour le développement des habiletés en lecture et pour la promotion de l’alphabétisation chez les jeunes enfants est invitée à participer activement à ce qui sera sans doute une discussion dynamique et enrichissante. Notez que cet événement se déroulera en anglais, mais que les questions et commentaires en français seront les bienvenus.

Détails de l’événement

Le mercredi, 7 décembre, 19 h
Lennoxville Elementary School, 1 rue Academy, Lennoxville
Causerie-conférence: L’apprentissage de la lecture chez les enfants bilingues.

Cet événement est gratuit et ouvert à tous.

-30-

Renseignements : Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

L’UNIVERSITÉ BISHOP’S REÇOIT UN DON DE 100 000 $ DE QUÉBECOR

L’Université Bishop’s est heureuse d’annoncer le don de 100 000 $ de Québecor pour soutenir les Chanteurs de l’Université Bishop’s.

Réparti sur trois ans, ce don contribuera à financer ce chœur et à soutenir les musiciens. Une partie des fonds sera consacrée à la commercialisation et à la promotion des Chanteurs.

« Ce don donne un formidable coup de pouce au chœur et aux musiciens, affirme Fannie Gaudette, directrice des Chanteurs de l’Université Bishop’s. Il contribuera largement à maintenir nos activités et à améliorer la santé financière globale des Chanteurs. Nous sommes très reconnaissants de cet investissement extraordinaire de Québecor pour notre chœur. »

« En tant qu’entreprise engagée, Québecor croit fermement à l’importance de tisser des relations durables et enrichissantes. Nous sommes fiers d’appuyer Les Chanteurs de l’Université Bishop’s qui rassemblent des gens de tous les horizons autour d’une passion commune, la musique », affirme Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor.

BU Singers Fall 2016

À propos de L’Université Bishop’s

L’Université Bishop’s, fondée en 1843, est un établissement situé à Sherbrooke, au Québec, qui offre surtout des programmes de premier cycle et dont les étudiants vivent majoritairement en résidence. Elle offre une éducation de qualité en sciences humaines, en sciences naturelles, en sciences sociales, en administration et en éducation. Sa petite dimension (2 300 étudiants à temps plein) incite les étudiants à nouer des relations étroites entre eux et avec leurs professeurs.

À propos de Québecor

À propos de Québecor

Chef de file canadien des télécommunications, du divertissement, des médias d’information et de la culture, Québecor est l’une des entreprises de communication intégrées les plus performantes de l’industrie. Portées par la volonté de faire vivre la meilleure expérience qui soit à ses clients, toutes les filiales et marques de Québecor se distinguent par une offre de produits et services de qualité, multiplateformes et convergents. Québecor (TSX : QBR.A, QBR.B), dont le siège social est solidement implanté au Québec, détient une participation de 81,07 % dans Québecor Média, laquelle emploie près de 11 000 personnes au Canada. Entreprise familiale fondée en 1950, Québecor a à cœur de s’impliquer activement dans sa communauté. Chaque année, elle s’investit auprès de plus de 400 organismes dans les domaines aussi essentiels que sont la culture, la santé, l’éducation, l’environnement et l’entrepreneuriat.

-30-

Renseignements

Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

La Ligue U4, formée des universités Acadia, Bishop’s, Mount Allison et StFX, devient Les universités de la Maple League

Les universités de la Maple League

Lors d’un souper de gala mercredi soir à Toronto, la Ligue U4 a annoncé qu’elle adoptait un nouveau nom : Les universités de la Maple League.

La Ligue U4 a été créée en mai 2013 pour former une association de quatre petites universités résidentielles offrant surtout des programmes de premier cycle dans trois provinces.

Michael Goldbloom, principal de l’Université Bishop’s et président du groupe, affirme : « Lorsque nous avons formé cette alliance il y a trois ans, nous avons envisagé de nous appeler la Maple League, mais nous craignions d’avoir l’air trop ambitieux. Compte tenu de nos réalisations et des nouvelles initiatives à notre programme, nous nous sentons maintenant à l’aise d’adopter un nom à la hauteur de nos ambitions. »

« Grâce à la collaboration, nous pouvons étendre la portée et l’étendue des possibilités offertes à nos étudiants, précise M. Goldbloom. Nous avons tenu des conférences universitaires et des concours d’étudiants conjoints, nous avons partagé des conférenciers importants et nous permettrons aux étudiants de suivre un cours à une autre université de la Maple League sans quitter leur propre campus. »

Le printemps prochain, chacune des quatre universités offrira un cours unique aux étudiants des quatre universités.

Goldbloom ajoute : « Je suis persuadé que de nombreuses autres possibilités de collaboration se présenteront grâce à la collaboration de nos universités pour offrir les meilleures expériences de premier cycle au Canada. »

Personne-ressource : Katie Edwards, directrice générale
902 449-1510
kedwards@stfx.ca

L’UNIVERSITÉ BISHOP’S SE CLASSE AU PREMIER RANG CANADIEN EN MATIÈRE DE SATISFACTION DES ÉTUDIANTS

C’est la deuxième fois consécutive au classement annuel du magazine Maclean’s

L’Université Bishop’s se taille la première place au Canada en matière de satisfaction des étudiants, révèle le classement annuel des universités du magazine Maclean’s publié aujourd’hui.

Pour la deuxième année consécutive, l’Université Bishop’s est en tête du palmarès de satisfaction des étudiants pour les universités qui offrent surtout des programmes de premier cycle.

Cette année, Bishop’s s’est également hissée parmi les dix meilleurs au classement général des universités qui offrent surtout des programmes de premier cycle, passant de la douzième à la neuvième place.

Dan Seneker, directeur de l’effectif étudiant à l’Université Bishop’s, déclare : « Ce classement confirme ce que nos étudiants et nos anciens nous répètent depuis des années : Bishop’s est simplement le meilleur endroit pour acquérir une formation supérieure de premier cycle et profiter d’un apprentissage expérientiel varié et d’activités para-universitaires tout en faisant partie d’une communauté soudée et exceptionnelle. »

« À Bishop’s, nos étudiants n’ont jamais l’impression d’être un numéro. Ici, ce sont les gens qui sont au centre de nos préoccupations, et c’est ce qui rend notre campus aussi extraordinaire. »

Le mois dernier, Bishop’s accueillait la plus grosse cohorte depuis sa création, il y a 173 ans.

Il est maintenant possible de déposer une demande d’admission pour l’automne 2017 en visitant le site web de Bishop’s.

-30-

Personne-ressource : Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

LE NOMBRE D’INSCRIPTIONS A ENCORE AUGMENTÉ À L’UNIVERSITÉ BISHOP’S – La cohorte la plus importante de toute l’histoire de l’Université

À la rentrée 2016, l’Université Bishop’s se targue d’une augmentation de 9,4 % des inscriptions de nouveaux étudiants à temps plein par rapport à l’automne 2015, pour un total de 919 nouveaux étudiants, dont 146 participent à un échange international (soit 20 de plus que l’an dernier).

Ainsi, 2 428 étudiants sont inscrits à temps plein et 342 étudiants, à temps partiel. C’est une augmentation de 1 % par rapport à l’automne 2015 et de 4 % par rapport à l’automne 2014.

Cinquante-trois pour cent des étudiants proviennent du Québec, et les francophones y sont tout aussi représentés que les anglophones. Trente-deux pour cent des étudiants proviennent du reste du Canada et 15 %, de 60 autres pays, tout particulièrement des États-Unis, de la France et de la Chine.

C’est la plus grande cohorte depuis la création de l’Université, il y a 173 ans.

Dan Seneker, directeur de l’effectif étudiant à l’Université Bishop’s, déclare : « Même si les inscriptions augmentent depuis deux ans, je suis fier de pouvoir affirmer qu’elles ne compromettent en rien nos normes d’enseignement. La norme d’admission minimale à l’Université demeure une cote R de 23 ou une moyenne de 75 %, mais les exigences sont plus élevées et des dossiers supplémentaires sont requis dans certains programmes. L’admission à l’Université Bishop’s est appelée à devenir de plus en plus rigoureuse et compétitive. »

L’augmentation de l’ensemble des inscriptions témoigne de l’intérêt mondial pour l’éducation dite libérale (liberal education) et pour la qualité de l’éducation à l’Université Bishop’s, mais nous projetons tout de même un déficit budgétaire pour l’exercice 2016-2017. L’Université est à évaluer les répercussions financières de cette hausse des inscriptions, mais il semble clair qu’elle contribuera à son redressement financier et à sa pérennité.

Il déjà est possible de faire une demande d’inscription pour l’automne 2017.

-30-

Renseignements :
Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840

LA SAISON 2016-2017 DE LA SÉRIE DE CONFÉRENCES DONALD MET EN VEDETTE DOWD, LINDHOUT, SINCLAIR ET HENEIN

L’Université Bishop’s est fière d’annoncer le contenu de la saison 2016-2017 de la série de conférences Donald. Maureen Dowd, Amanda Lindhout, le sénateur Murray Sinclair et Marie Henein, le quatuor de vedettes et de commentateurs sociaux retenu cette année, promettent de mobiliser comme jamais la communauté bishopoise en abordant certains des sujets les plus préoccupants de notre époque.

Le coup d’envoi de la série sera donné le jeudi 20 octobre, avec Maureen Dowd, récipiendaire du prix Pulitzer et chroniqueuse au quotidien New York Times, en conversation avec Carl Hulse. Fidèle à son humour teinté d’ironie, madame Dowd donnera son point de vue acéré sur la course à la présidence la plus controversée de l’histoire moderne, à peine quelques semaines avant les élections américaines. Carl Hulse, correspondant en chef du New York Times à Washington, dirigera la conversation.

Le mercredi 16 novembre, Amanda Lindhout racontera sa quête intime de compassion face à une inimaginable adversité. Conférencière captivante et inoubliable, madame Lindhout cultive l’optimisme et incite l’auditoire à mieux comprendre la liberté que ressentent tous ceux qui choisissent d’opter pour la compassion. Il en émerge une célébration de la résilience, un puissant portrait de la force de l’esprit humain.

Le mercredi 18 janvier 2017, le sénateur Murray Sinclair parlera de l’ensemble de son expérience dans la fonction publique et de son travail communautaire au sein du système de justice au Manitoba au cours des 25 dernières années. Il partagera également les leçons et enseignements qu’il a tirés alors qu’il occupait le rôle de président de la Commission de vérité et réconciliation. M. Sinclair abordera des thèmes tels que le pardon, l’inspiration qu’il puise dans son peuple, et l’avenir des peuples autochtones au Canada.

Enfin, le vendredi 10 février 2017, Marie Henein se confiera sur son expérience d’avocate de la défense au Canada. À plusieurs reprises, le magazine Canadian Lawyer a désigné maître Henein « l’un des 25 avocats les plus influents », sans compter que le Barreau du Haut-Canada lui a décerné le prix Laura Legge en 2013.

La série de conférences Donald, qui entame sa 9e saison, attire des conférenciers de réputation nationale et internationale au campus de l’Université Bishop’s pour donner des points de vue, stimuler la réflexion et favoriser le débat sur quelques-uns des enjeux et des événements les plus déterminants du monde d’aujourd’hui.

Cette série est rendue possible grâce à l’appui généreux d’un ancien de Bishop’s, John Donald, diplômé de la 12e promotion de doctorants en droit civil en 1960. Toutes les conférences, sont gratuites et ouvertes au public. Pour en savoir plus sur la série et obtenir la biographie des conférenciers et une description des conférences, consultez la page web, en anglais.

Série de conférences Donald – Saison 2016-2017
Les quatre conférences gratuites auront lieu au Théâtre Centennial.

Maureen Dowd en conversation avec Carl Hulse
Le jeudi 20 octobre 2016, 19 h

Amanda Lindhout
Le mercredi 16 novembre 2016, 19 h

Sénateur Murray Sinclair
Le mercredi 18 janvier 2017, 19 h

Marie Henein
Le vendredi 10 février 2017, 19 h

-30-

Personne-ressource : Chantal Sneath
Responsable des communications
Université Bishop’s
csneath@ubishops.ca
819-822-9600, poste 2840